Accueil Monde Europe

Poutine exige la reconnaissance de la Crimée, la «dénazification» de l’Ukraine et son statut neutre

Il vient d’avoir un entretien avec Emmanuel Macron.

Temps de lecture: 2 min

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré lundi à son homologue français Emmanuel Macron exiger la reconnaissance de la Crimée comme territoire russe, la « dénazification » du gouvernement ukrainien et un « statut neutre » de Kiev, comme préalable à la fin de l’invasion de l’Ukraine.

M. Poutine a demandé « la reconnaissance de la souveraineté russe sur la Crimée, l’aboutissement de la démilitarisation et de la dénazification de l’Etat ukrainien et la garantie de son statut neutre » pour permettre un règlement, a déclaré le Kremlin dans un communiqué, après un entretien téléphonique entre les deux chefs d’Etat.

Le président russe a souligné que la résolution du conflit « n’était possible que si les intérêts sécuritaires légitimes de la Russie étaient pris en compte sans condition », selon le Kremlin.

« La partie russe est ouverte à des négociations avec des représentants de l’Ukraine et espère qu’elles mèneront aux résultats espérés », a assuré la présidence russe.

MM. Macron et Poutine font référence aux pourparlers entre Kiev et Moscou ayant débuté il y a quelques heures au Bélarus. Avant leur lancement, le Kremlin avait affirmé ne pas vouloir « annoncer » sa position, tandis que l’Ukraine réclame un cessez-le-feu immédiat et le retrait des forces russes.

Les négociations prennent place alors que l’offensive russe, lancée le 24 février, se heurte à la résistance de l’armée ukrainienne et que des sanctions d’une ampleur inédite, adoptées par les Occidentaux, ébranlent l’économie russe.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Bouko Christian, lundi 28 février 2022, 18:51

    Stalineke a une mémoire "sélective" Faisant référence , dans son dernier discours avant le déclenchement de la guerre , à la trahison subie par son idole quand l'Allemagne a attaqué l'URSS moins de 2 ans après la signature du traité germano-soviétique il oublie que Staline a profité de ce traité pour éradiquer toute l'intelligentsia polonaise lui permettant ainsi d'y instaurer le communisme !

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 28 février 2022, 18:48

    Si on pouvait éviter de nous montrer chaque fois sa tête de malheureux bien obligé de tout foutre en l'air chez un voisin qui ne demande rien pour "la sécurité de son pays", ce serait déjà çà.

  • Posté par Debersaques Bart, lundi 28 février 2022, 18:44

    Le congé de maladie n'existe t'il pas en Russie? Pour les dirigeants non plus?

  • Posté par Debersaques Bart, lundi 28 février 2022, 18:39

    A prochains réunions avec Poutin il vaut mieux emporter un psychiatre.

  • Posté par collin liliane, lundi 28 février 2022, 19:32

    Et une camisole de force. Avec comme destination une cellule capitonnée ou non.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une