Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: une imprévisible Russie et une Ukraine déterminée prêtes à continuer les pourparlers

Un premier round de pourparlers s’est déroulé sous la houlette de la Biélorussie. La Russie et l’Ukraine se retrouveront « bientôt » pour la suite des discussions. Mais Vladimir Poutine a pris l’habitude de souffler le chaud et le froid.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Les missiles tombent par dizaines sur l’Ukraine. Mais les lignes diplomatiques ne sont pas fermées pour autant. Le scepticisme du président ukrainien n’a pas empêché la tenue d’un premier round de pourparlers entre la Russie et l’Ukraine.

Après près de cinq heures autour de cette grande table blanche, installée dans une résidence du Biélorusse Alexandre Loukachenko, les négociateurs sont rentrés dans leur capitale respective pour « consultations », comme il se dit dans le jargon. « Les parties ont établi une série de priorités et thèmes qui demandent certaines décisions », a expliqué l’Ukrainien Mikhaïlo Podoliak. Selon l’agence russe Tass, les deux parties pensent pouvoir se mettre d’accord sur « un certain nombre de problèmes ».

Un deuxième round (au moins) sera nécessaire, il aura lieu « bientôt », selon le négociateur russe Vladimir Medinski.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, lundi 28 février 2022, 21:08

    Il faudrait trouver une stratégie pour retirer le droit à Putin d'installer son pouvoir en Crimée et en Ukraine mais aussi rendre l'alliance avec l'Otan caduque. Ces deux pays deviendraient une sorte de "no man's land humain" où aucune puissance étrangère ne pourrait s'installer d'une façon ou d'une autre. Des élections (ou autres ?) devraient être ensuite organisées afin que les populations ne soient plus sans défense par rapport à un agresseur sous la surveillance de l'ONU par exemple.

  • Posté par Van de Voorde Philippe, lundi 28 février 2022, 20:30

    Poutine veut certainement gagner du temps pour conquérir un maximum de terres en Ukraine et ainsi imposer SES CONDITIONS Il veut sans doute gagner du temps pour mettre en action des plans prévus de longue date au cas où L'OTAN ou les occidentaux réagissent Ces pourparlers ne sont que de la poudre aux yeux Comme certains l'ont expliqué c'est un amateur de jeu d'échec Il place ses pions et si le jeu tourne mal pour lui s'il perd, il réagira violemment

  • Posté par Fontesse Philippe, lundi 28 février 2022, 20:16

    Cela fait plusieurs semaines que la Russie participé à des pourparlers mais qui derrière fait ce qu'elle veut, comment encore espérer et croire la Russie ?

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs