Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: un long convoi militaire russe en route pour Kiev, la bataille se profile (direct)

Le convoi qui s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres n’est plus qu’à environ 25 km du centre de la capitale ukrainienne.

Temps de lecture: 3 min

Des photos satellites montrent mardi un convoi russe s’étirant sur des dizaines de kilomètres et progressant lentement vers la capitale ukrainienne : selon l’état-major ukrainien, Moscou regroupe ses forces en vue d’un assaut sur Kiev et d’autres grandes villes tandis que les mesures de rétorsion internationales contre la Russie continuaient de s’accumuler.

« Certains véhicules sont parfois très distants les uns des autres et, sur d’autres portions, les équipements militaires sont positionnés à deux ou trois de front », a indiqué dans la nuit de lundi à mardi la société américaine d’imagerie satellitaire Maxar, après la diffusion de plusieurs photos prises plus tôt depuis l’espace.

Le convoi « s’étend des abords de l’aéroport Antonov (à environ 25 km du centre de Kiev) au sud aux alentours de Prybirsk » au nord, a-t-elle ajouté.

Cet aéroport est, depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février, le théâtre de violents affrontements, l’armée de Vladimir Poutine tentant de s’emparer de cette infrastructure stratégique pour la prise de la capitale.

L’état-major de l’armée ukrainienne a affirmé mardi que les forces russes s’étaient regroupées au cours des dernières 24 heures, rassemblant des véhicules blindés et des armes d’artillerie « avant tout pour encercler et prendre le contrôle de Kiev et les autres grandes villes de l’Ukraine ».

UKRAINE RUSSIA CONFLICT

Selon deux sources interrogées lundi par l’AFP, l’une diplomatique et l’autre sécuritaire, Moscou s’apprête à lancer de manière imminente une nouvelle poussée militaire.

La principale colonne russe avançant vers Kiev « a progressé d’environ cinq kilomètres » lundi, a estimé un haut responsable de la défense américaine, la localisant à 25 km de Kiev.

UKRAINE-RUSSIA-CONFLICT (2)

Des villes encerclées

Les défenseurs de la capitale, sous couvre-feu tout le week-end, ont érigé des barricades de fortune et ont reprogrammé des panneaux électroniques publics pour prévenir les Russes qu’ils seraient accueillis « par des balles ».

Si les troupes russes paraissent se mettre en ordre de bataille pour tenter de nouveau de capturer Kiev, elles ne délaissent pas pour autant les autres grandes villes ukrainiennes.

Selon Igor Kolykhaïev, maire de Kherson, l’armée russe a installé des postes de contrôle à toutes les entrées de sa ville. Mais, a-t-il assuré, « Kherson reste ukrainienne » et « va pouvoir résister ».

Situation similaire à Kharkiv, où des tirs russes ont fait plusieurs morts parmi les civils, dont des enfants : le maire de la deuxième ville ukrainienne Igor Terekhov, cité par des médias ukrainiens, a raconté que des véhicules blindés et des chars russes étaient « partout près de la ville ».

Selon la mission spéciale de l’OSCE, de multiples explosions ont retenti lundi dans et près de ces deux villes. Des immeubles résidentiels de plusieurs villes ont été ciblés faisant des blessés, d’après l’agence de presse Interfax-Ukraine.

Au total, les forces russes ont lancé 113 missiles tactiques depuis le début de l’invasion, a précisé lundi soir Valéri Zaloujny, chef des armées ukrainiennes.

Face au présage de combats d’ampleur pour le contrôle de Kiev, le président Volodymyr Zelensky a appelé la communauté internationale à « considérer une fermeture totale du ciel pour les missiles, avions et hélicoptères russes ».

« Ce mal, armé de missiles, de bombes et d’artillerie, doit être stoppé immédiatement. Et détruit économiquement, pour montrer que l’humanité est capable de se défendre », a-t-il souligné mardi dans une vidéo publiée sur Facebook, appelant également à interdire la Russie de « tous les ports » et « aéroports du monde ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Hoornaert A., mardi 1 mars 2022, 11:57

    L'analyse du général Desportes est en partie correcte. La force armée de l'OTAN c'est l'armée US. A partir du moment où Joe Biden a dit que les USA n'interviendrait pas l'armée russe pouvait attaquer. Et attendons encore moins de Donal Trump si il est réélu. Mais je ne vois pas en quoi l'OTAN est une menace pour la Russie. La véritable menace pour Potine est le modèle imparfait de société que nous sommes et auquel d'autres peuples aspirent, dont le sien. Une armée européenne est nécessaire mais il faut dépenser de l'argent, oser l'utiliser et accepter le prix humain d'un conflit en Europe. Mais une armée européenne sera une menace pour Poutine si elle est capable de contrecarrer ses plans.

  • Posté par Peeters x, mardi 1 mars 2022, 8:49

    L'OTAN accroît les tensions en Europe, avec le Général Vincent Desportes - C à Vous - 28/02/2022. https://www.youtube.com/watch?v=7M50dsMeQug

  • Posté par massacry olivier, mardi 1 mars 2022, 19:27

    Tiens étonnant, pour le croisé de mauvaise fois la Russie de Poutine n'aurait rien à se reprocher, c'est la fôoote à l'occident...De le tout les contextes, X milite pour la ruine de nos valeurs. ( au passage notons sa référence pour le moins cocasse aux médias " mainstream").

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 1 mars 2022, 16:13

    Vous battez à nouveau tous les records <Pe(e)ters le toXique>. L'abruti malfaisant "parfait" en fait.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 1 mars 2022, 12:58

    Je vous le disait ; les "Peeters x,y,z; Ernotte; Adolf-le fcuk-checker; Dedecker; Lecocq Annie; etc." ne sont que des Trolls de la guerre cybernétique de Poutine !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une