Accueil Belgique Politique

Le patron d’Actiris: «Le chômage est une responsabilité collective»

Grégor Chapelle, le directeur général de l’Office bruxellois de l’Emploi, rempile pour un second mandat. En exclusivité, il tire le bilan après cinq ans. Avec nuances.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Après cinq ans, Grégor Chapelle se réjouit d’avoir «réussi à transformer Actiris en machine à détruire les préjugés ». Passage en revue.

► Les forces

1.

Le contact avec le privé

« Le privé a souvent le préjugé que le service public d’emploi est forcément inefficace, entame le directeur général. C’est une grande satisfaction, par notre réforme des services aux employeurs, d’avoir réussi à gagner la confiance des employeurs. On le voit dans les chiffres : augmentation très forte, quadruplement du nombre d’offres d’emploi, quadruplement des placements. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs