Accueil Guerre en Ukraine

«On est attendus, ils ont besoin de nous»: à contresens, ces Ukrainiens qui partent au front

En parallèle aux centaines de milliers de réfugiés qui fuient les frappes russes, des volontaires ukrainiens expatriés à l’étranger font le chemin inverse pour rejoindre les rangs de l’armée ukrainienne.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Les gars là-bas nous attendent, je suis pressé », un signe de tête plus tard et le jeune Ukrainien a déjà disparu à l’intérieur du poste frontière. A Medyka, à la frontière polonaise, il y a ceux qui arrivent, éreintés, de leur long périple pour fuir la guerre en Ukraine. Et ceux qui ont pris la décision de repartir au pays pour combattre. Tous ont le même profil : le pas est pressé, le regard assuré, le bagage tient sur une épaule, à l’inverse des réfugiés qui traînent ce qu’ils ont pu embarquer de leurs vies dans de lourdes valises. Certains sont accompagnés de leur moitié mais majoritairement, ce sont des hommes seuls ou en groupe qui ont décidé de franchir la frontière dans l’autre sens. Et si les réfugiés sont disposés à raconter l’histoire de leur fuite, les volontaires au combat sont très réservés et veulent à tout prix rester discret. Beaucoup refusent les photos, ne veulent pas donner leur nom. Tous restent évasifs sur leur destination une fois arrivés sur place.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs