Accueil Léna

La guerre en Ukraine pourrait freiner les ambitions d’extension de la Route de la Soie

Traversant toute la Russie, la nouvelle Route de la Soie, en cours d’extension, pourrait en partie devenir un investissement inutile, à l’instar du gazoduc Nord Stream 2.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

China Railway Express », peut-on lire sur les conteneurs. Le train de marchandises, chargé de 44 conteneurs en acier, est parti de Mannheim quelques jours avant le début de la guerre en Ukraine. Sa gare de destination : Qingdao, en Chine. Dans les conteneurs : des machines, des produits chimiques, des vêtements et même des meubles. Il s’agit du premier train à circuler sur cette liaison interurbaine entre l’Asie et l’Europe. Durée du voyage : environ 20 jours.

Le transport a été organisé par l’armateur chinois Cosco. Il n’est toutefois pas certain que le train de marchandises reparte ensuite, comme prévu, dans le sens inverse pour acheminer en Allemagne des appareils électroniques ou d’autres biens de consommation fabriqués en Chine. En effet, l’itinéraire prévu passe en grande partie par la Russie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pacolet Fabrice, jeudi 3 mars 2022, 11:53

    Travaillant dans le domaine du transport, je me suis demandé dès le début du conflit si cette route de la Soie ne serait pas le point faible de la relation Russie-Chine. Si le conflit perdure, ce point deviendra de plus en plus problématique. D'ailleurs, la route Sud est bien trop chère et trop longue pour être une alternative crédible. Merci d'avoir fait un article sur ce sujet!

  • Posté par Lambert Guy, mercredi 2 mars 2022, 16:14

    Cet article est mal écrit et manque de clarté. Volontairement? On est en droit de se le demander quand le journaliste écrit "ne passe pas directement par l'Ukraine..." mais "oublie" d'écrire simplement qu'il passe par la Biélorussie. élément essentiel dans l'actualité. Cela crèe, j'espère à tort, de la méfiance par rapport à ce journaliste et ce média.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs