Accueil Opinions Éditos

Il y a les réfugiés qu’on aime et ceux qu’on ne saurait voir

Ce que nous observons aujourd’hui doit inciter l’Europe à revoir sa politique migratoire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

La guerre en Ukraine est en passe d’engendrer une crise migratoire bien plus importante que celle que l’Occident a connue à l’époque des guerres d’ex-Yougoslavie et de Syrie. Mardi, quelque 874.000 personnes avaient traversé la frontière orientale de l’UE pour fuir les combats. Ce nombre augmentera au fur et à mesure que l’étau mis en place par les généraux de Poutine se resserrera. Il pourrait atteindre les 3,2 millions de réfugiés.

L’empathie des Européens est au rendez-vous. Les réfugiés sont accueillis à bras ouverts. Même Viktor Orban déverrouille les portes de la Hongrie. Cette hospitalité aussi généreuse qu’improvisée met un baume sur les plaies de la sale guerre qui est en cours. Et prolonge dans les faits le message de solidarité envoyé aux Ukrainiens par les hautes sphères politiques européennes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par D L, vendredi 4 mars 2022, 14:25

    @Raspe, quelle est votre contribution à ces illégaux économiques qui vident nos caisses sociales ?

  • Posté par Delpierre Bernard, vendredi 4 mars 2022, 13:32

    @Raspe, Votre fort longue diatribe se fixe sur des expressions pour le moins malheureuses émises par certains intervenants que je réprouve même si elles sont sorties par vous de leur contexte mais la surabondance de vos phrases ne peut masquer des situations complètement différentes, d'un côté des femmes et enfants fuyant dans une détresse totale un pays envahi par des troupes étrangères et que la décence nous impose d'accueillir, de l'autre des hommes détenant des smartphones, se payant des passeurs (donc pas vraiment des pauvres) qui fuient leur pays pour rejoindre le continent des anciens oppresseurs lesquels par naïveté ou pour se repentir offrent au tout venant des conditions de vie (habitation sociale, frais médicaux , interventions financières diverses ...) et tout cela sans rien devoir faire; comme dans le flot des arrivants , 5% seulement répondent aux critères reconnus par l'ONU pour bénéficier du statut de réfugié, le secrétaire d'Etat Madhi (réfugié lui d'Irak en guerre et dont les proches étaient en proie aux exactions commises à l'encontre des minorités religieuses) est mieux placé que nous pour évaluer la réalité des arguments de personnes refusant de préciser leur provenance ce qui s'apparente à déposer devant lui une nouvelle version de la boîte de Pandore....

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 4 mars 2022, 9:21

    C'est bien vrai ce que vous nous dites Mme B.D. et c'est pleinement assumé, semble-t-il.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 4 mars 2022, 0:24

    @delpierre. Les propos typiquement racistes tenus sur cet espace d'expression n'y ont simplement pas leur place. Ce ne sont pas des opinions ni une expression mes des délits punissables par la loi. Ils sont aussi proscrits par les règles de bonne conduites qui ne sont pas respectées. Des évidences vous en voulez?. En voilà quelques exemples "Ici, ce sont des vrais réfugiés..." Parce que les yéménites qui croulent sous les bombes saoudiennes n'en sont pas? "Encore un journaliste d'extrême gauche qui infecte les médias" venant d'un militant vlaams block, pas mal. Opinion très "instructive" qui fait "progresser" le débat. "Laisser pourrir aux frontières de l’Europe des dizaines de milliers de personnes qui ont connu elles aussi la guerre, mais se revendiquent d’une autre confession et d’un autre mode de vie est une nécessite" parole d'évangile de grande humanité d'une dendrobate qui a des crises de prurit "culturel" par rapport au Livre Sain d'une des plus importante religion du monde. "Je préfère accueillir une famille de réfugiés ukrainiens qui partage mes valeurs qu'un musulman d'Alep qui "risque" de considérer mon épouse comme une chose et d'enseigner la violence à mes enfants." Pas besoin d'un autre pour apprendre la violence à ses enfants. L'auteur de ces propos le fait très bien lui-même. "En plus, les ukrainiens sont blancs et chrétiens comme nous. C’est quoi le problème avec donner la préférence à des gens comme nous? Les muzz ont Dubai." Si cela n'est pas du racisme caractérisé, je m'appelle Jules César. Venant des deux neurones carapilsés en déphasage total d'Adolfeke le minuscule minus, rien d'étonnant. L'amusant pour la fin :" Posté par Usual Suspect, aujourd'hui 10:47 Mais bien sûr Monsieur Eric Raspe, fermons tous ces foirums, interdisons toute liberté d'expression, et envoyons en Sibérie tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vous. "Raspe Eric", ce ne serait pas un pseudo derrière lequel s'exprimerait ce cher Vladimir Poutine ? De un, comme si ce "cher"(un aveu d'Usual suspect?) monstre n'avait que cela à faire. De deux, je ne demande pas de fermer tous les fora. Je n'ai jamais exigé la fermeture de facebook par exemple. Vous serez toujours libre d'y déverser vos déjections qui y seront parfaitement à leur place. Je n'interdit non plus à personne d'écrire à la rédaction du Soir pour y exprimer son opinion dans ce qui était une rubrique intéressante, le courrier des lecteurs. Opinion dont le Soir se réservera le droit de publier ou non le contenu. Parce que n'était publié que ce qui avait un intérêt. Désolé de vous décevoir, aucune chance que vos bafouilles n'y soient jamais publiées. Prétendre que je veille envoyer ceux qui ne sont pas d'accord avec moi en Sibérie. La belle blague. Je ne partage pas toutes les opinions de certains, comme monsieur Van Obbergen ou monsieur Maesen. Mais loin de moi l'idée de les mettre à l'index. Je serai même triste de ne plus lire leurs contributions intéressantes au débat si la rédaction du Soir avait enfin la sagesse de fermer cet espace. Parce que leurs argumentaires sont généralement construits et documentés. Mais devoir se farcir des propos racistes, les actes de déstabilisation manifeste sous ordre des Russes y compris en terme de gestion de la crise sanitaire, les appels au meurtre, à la haine raciale, et à la commission de crimes et délits dans un journal qui se veut être une référence de qualité dans la presse francophone est juste intolérable. Vous vous prétendez démocrate. Mais combien de sbires d'extrême droite ne polluent-ils pas cet espace à dessein pour décrédibiliser le dernier quotidien avec une sensibilité progressiste. Avec un certain succès compte tenu de la raréfaction des commentaires progressistes et l'évolution du contenu des articles. Avec une mort lente par asphyxie du courant progressiste. Tout cela pour quelques clics de plus, au détriment de la qualité, de la respectabilité et de la crédibilité du journal. Je n'attends certes plus grand chose d'une rédaction hypocrite et vénale. Par contre, d'autres acteurs de notre démocratie lisent aussi ces lignes. J'espère qu'ils percevront le danger et inciteront la rédaction du soir de faire comme celles de la VRT, de la RTBF, de La Libre et même de RTL qui ne permet l'accès aux discussions de ses articles que via facebook. Pour que la réputation du journal ne puisse plus être détournée et entachée par des personnes mal intentionnées. Pour que la diversité de la presse soit ainsi préservée. Fermer le foirum de ce journal qui n'apporte rien mais détruit la qualité en laissant d'autres canaux moins glorieux d'expression ouverts est en réalité indispensable à la démocratie.

  • Posté par collin liliane, vendredi 4 mars 2022, 10:54

    En matière de réfugiés, la Belgique est déjà le 7e pays européen le plus accueillant, comme vous pourrez le constater en cherchant "Réfugiés : la Belgique est le 7e pays européen le plus accueillant !". N'en déplaise à l'intégriste immigrationniste islamophile que vous êtes, nous ne pouvons continuer à accueillir sans réserve tous ceux qui aspirent à venir profiter de la vie en Belgique, au risque de graves troubles politiques, économiques et sociaux. Sans même parler de l'introduction ici de porteurs d'une dangereuse doctrine politico-religieuse totalitaire, théocratique et machiste (versets sur simple demande) qui partout dans le monde est en conflit avec ses voisins. Tous les sondages montrent que la toute grande majorité de la population s'oppose à ces arrivées permanentes. Alors, vous pouvez continuer à vociférer en traitant de racistes 70% des Belges, les gens de bon sens savent que la Belgique fait largement ce qu'elle doit et même plus. PS Merci de m'avoir fait découvrir les dendrobates, une espèce très intéressante de batraciens, aussi jolie qu'ingénieuse et qui ne se défend que lorsqu'elle est agressée. Au moins une chose à retenir dans le flot de vos interventions.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs