Accueil Monde

L’Ordre des médecins se dresse devant Netanyahou

Les praticiens refusent de faire alimenter de force le détenu palestinien Mohamad Alaan, en grève de la faim. Ils assimilent cette pratique à de la « torture ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En adoptant le 30 juillet une loi autorisant l’alimentation forcée des détenus en grève de la faim, la majorité soutenant Binyamin Netanyahou à la Knesset imaginait débarrasser le gouvernement en place d’une belle épine dans le pied. Parce que les détenus palestiniens refusent régulièrement la nourriture qui leur est apportée pour dénoncer leurs conditions d’incarcération. Et que certains poursuivent leur protestation jusqu’aux portes de la mort, ce qui attire l’attention de la communauté internationale sur leur sort.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs