Accueil Léna

La charge mentale usante de Vinted: elles ont fini par lâcher l’appli

« Tu ne le portes plus ? Vends-le ! », lance l’accroche de la plateforme de seconde main. « Pas si simple », répondent des utilisateurs découragés.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ornella est une membre active de Vinted depuis 2018. 86 abonnés, 138 commentaires positifs, 5 étoiles au compteur. Etudiante aux Beaux-Arts de Paris, la jeune femme de 24 ans vend les pièces qu’elle ne porte plus. Elle revend aussi quelques trouvailles vintages pour se constituer un petit revenu complémentaire. Seulement, après trois ans de transactions intensives, la désormais célèbre icône turquoise de la plateforme a été reléguée au fond de son téléphone. «  J’en ai eu assez de tout ce temps passé sur l’application, de dépendre des demandes, de stresser pour les notes  » confie-t-elle. Depuis quelques mois, elle annule les transactions qu’on lui propose et son dressing est à l’abandon. Fatigant, Vinted ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean Faux, vendredi 4 mars 2022, 19:18

    et en plus, vous ne mentionnez pas ces données personnelles que vendeurs et acheteurs sont forcés de fournir, parfois" à l'insu de leur bon gré"

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs