Accueil Sports Football Football à l'étranger France

Un mois de mars décisif pour Philippe Clément à Monaco

Après 4 matchs sans victoire et une élimination en Coupe de France face à Nantes, la pression augmente sur les épaules de Philippe Clément. Les prochaines rencontres seront certainement décisives pour sceller l’avenir du coach en principauté.

Temps de lecture: 2 min

Arrivé début janvier en provenance de Bruges, Philippe Clément semble déjà se trouver sur un siège éjectable à l’AS Monaco. Après 7 matchs de championnat, les Monégasques n’ont pris que 9 points sur 21, un bilan assez faible quand on additionne à cela l’élimination aux tirs au but à Nantes en demi-finale de la Coupe de France. Pour le journaliste Sirik Geffray, commentateur à Eleven Sports, les prochaines semaines seront cruciales pour l’ancien Brugeois. Selon lui, les dirigeants sont très satisfaits de son travail et les joueurs ne se plaignent pas non plus de son approche, mais le gros problème de Monaco, c’est son manque d’efficacité.

« Le week-end dernier, tout s’est mis en place lors de la défaite 1-2 contre Reims : Monaco a vidangé plusieurs occasions, a marqué un but avant d’encaisser le 1-2 à la 94e minute. » En Ligue 1, le club de la principauté n’a plus gagné depuis le 8 février dernier contre Amiens avec une victoire 2-0. Depuis, ils connaissent une mauvaise période avec seulement 2 points sur 9 contre des équipes du bas de tableau. Prochain rendez-vous ce dimanche à Marseille, un déplacement plus que compliqué pour les champions de France 2017.

Un calendrier compliqué

Au mois de mars, les Monégasques devront jouer 5 matchs et pas des moindres. Marseille, Braga en Europa League, Strasbourg et le PSG, des affiches difficiles qui détermineront si ce sera une bonne fin de saison ou non. Au total, il reste encore 12 matchs à jouer en championnat, dont 7 contre des équipes qui sont au-dessus d’eux au classement. Quand on sait que l’objectif numéro un du président est de finir dans les trois premiers, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions, la pression doit être grande sur Clément tant l’écart continue de s’agrandir avec l’actuel troisième, Nice. Avec 8 points de retards sur les hommes de Christophe Galtier, la mission s’annonce difficile. Pour Geffray : « Si Clément n’atteint pas ses objectifs, cela pourrait être la fin de l’histoire. On ne se plaint pas du travail du coach, de l’ambiance et du jeu, mais si on n’obtient pas de résultats, c’est évidemment difficile. » Avec un conseil d’administration connu pour son manque de patience, Clément n’a pas d’autres choix que d’enchaîner les victoires, s’il veut continuer à entraîner Monaco l’année prochaine.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb