Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: voici les exigences de la Russie pour stopper son invasion

Après plus d’une semaine de guerre avec l’Ukraine, Vladimir Poutine s’est dit enclin au dialogue à condition que « toutes les exigences russes » soient acceptées.

Temps de lecture: 2 min

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi lors d’un entretien avec le chancelier allemand Olaf Scholz que le dialogue en faveur de la paix avec l’Ukraine n’était possible que si « toutes les exigences russes » étaient acceptées.

Ses revendications

Le président russe a répété ses exigences : un statut « neutre et non nucléaire » pour l’Ukraine, sa « démilitarisation obligatoire » et sa « dénazification », la reconnaissance de l’annexion de la péninsule de Crimée par la Russie et la « souveraineté » des régions séparatistes prorusses de l’Est ukrainien, Donetsk et Lougansk, dans leurs territoires administratifs, alors que les rebelles n’en contrôlent actuellement qu’un tiers.

Il a dit « espérer que les représentants de Kiev adopteront une position raisonnable et constructive au cours du troisième cycle de négociations » prévu selon Kiev ce week-end.

M. Poutine a aussi assuré que les forces russes ne bombardaient pas Kiev et les grandes villes ukrainiennes, qualifiant de « grossière fabrication de propagande » les informations sur les destructions menées par Moscou.

Il a affirmé que les « buts et objectifs » de Moscou dans sa guerre avec l’Ukraine seront « sans aucun doute mis en œuvre ».

Retrouvez l’essentiel de l’info sur www.lesoir.be

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par MORNARD PASCAL, samedi 5 mars 2022, 12:55

    ce que Poutine demande me semble acceptable, c’est d’ailleurs ce qui avaient été promis de longue date et jamais honoré. La guerre vaut elle mieux que ses revendications légitimes ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 6 mars 2022, 9:43

    <MORNARD>, comme votre "mentor" Poutine, vous osez tout... "revendications légitimes" ??? L'inversion des valeurs est ici véritablement sidérale.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 5 mars 2022, 17:20

    Légitimes?

  • Posté par Bastin Eric, samedi 5 mars 2022, 13:06

    Ah bon ? Il serait acceptable de démettre le président démocratiquement élu pour le remplacer par une marionnette de Poutine ? Il serait acceptable de demander à l'Ukraine de renoncer à jamais à se défendre ? Même les pays neutres ont une armée, seul gage d'indépendance. Un Etat sans armée ne mérite pas ce nom. Et pour jouer son rôle de neutralité, un Etat neutre doit, comme la Belgique a essayé de le faire avant les deux guerres mondiales, tout faire pour dissuader un agresseur de traverser facilement son territoire, et prendre dès lors des dispositions défensives "tous azimuts". Voilà, au minimum, deux points totalement inacceptables dans les exigences de Poutine.

  • Posté par Bastin Eric, samedi 5 mars 2022, 12:52

    Ce que Poutine demande, c'est d'obtenir ses buts de guerre en s'épargnant de la continuer. Ou bien il ne veut pas négocier, ou bien il n'a pas étudié à fond la politique belge : quand un parti vient en disant "c'est mon programme, rien que mon programme, tout mon programme", ou "tout ce qui est à moi est à moi, et tout ce qui est à vous est négociable", il faut deux ans pour former un gouvernement.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une