Accueil Monde Europe

Des informations «très crédibles» que la Russie a commis des crimes de guerre en Ukraine, selon les Etats-Unis

Antony Blinken l’a indiqué lors d’un entretien à CNN.

Temps de lecture: 1 min

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a jugé dimanche « très crédibles » des informations faisant état de « crimes de guerre » commis par la Russie en Ukraine, lors d’un entretien à la chaîne américaine CNN.

« Nous avons vu des informations très crédibles concernant des attaques délibérées sur des civils qui constitueraient un crime de guerre », a-t-il dit, assurant que les Etats-Unis « examinaient » ces informations.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par NICODEME CLAUDE, dimanche 6 mars 2022, 19:11

    Ces informations "très crédibles" les sont-elles autant que les armes chimiques et de destruction massives que possédait l'Irak ? Je rejoins donc Mr Bastin quant au fait que les USA feraient peut-être mieux de voir la "poutre dans leur oeil" n'étant certainement pas exempt de toutes responsabilités dans la situation actuelle. Et bien évidemment, je condamne l'agression de la Russie de toutes mes forces. Mais le côté OTAN n'est certainement pas la blanche colombe de la paix qu'il prétend être. Une simple question: pourquoi ne pas oeuvrer, de concert avec la Russie et naturellement l'Ukraine, pour scinder au mieux ce pays où manifestement 2 populations très distinctes doivent se côtoyer, comme cela a été fait avec l'ex-Yougoslavie ?

  • Posté par Bastin Eric, dimanche 6 mars 2022, 16:28

    C'est possible ou probable, mais les Américains feraient mieux de se taire. Ils savaient ce qui allait se passer et qu'ont-ils fait ? Proclamé urbi et orbi que personne ne bougerait d'un cil pour l'Ukraine. Une faute majeure et une responsabilité écrasante que l'histoire jugera.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 6 mars 2022, 20:15

    Ce que l'histoire jugera c'est l'intervention criminelle de Poutine. Point barre.

  • Posté par Bastin Eric, dimanche 6 mars 2022, 16:36

    J'ajoute qu'ils sont, au surplus, les plus mal placés au monde pour parler de droit international, puisqu'ils sont les premiers à avoir montré l'exemple en s'asseyant dessus en 2003. Cela n'excuse et ne justifie en rien l'agression criminelle de Poutine contre l'Ukraine, mais que les Américains gardent pour eux leurs condamnations verbales, maintenant.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une