Accueil Belgique

Le Vlaams Belang obligé de pratiquer la nuance

Le parti, habitué à des propos sans nuances, se voit obliger de louvoyer pour condamner la Russie tout en la préservant. Des photos de ténors du Vlaams Belang avec des dirigeants russes ressortent.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

C’est passé un peu plus inaperçu côté francophone, mais un autre parti manie depuis le début de la crise une langue ambiguë vis-à-vis des événements en Ukraine. C’est le Vlaams Belang. Après l’invasion, le parti d’extrême droite, premier en Flandre dans les sondages, a certes condamné l’attitude russe, mais a immédiatement apporté quelques nuances. « Je vais être très claire : l’invasion militaire d’un Etat souverain est une violation flagrante du droit international, que nous condamnons de la manière la plus ferme », a ainsi indiqué la députée Annick Ponthier à la Chambre juste après l’invasion. « Mais nous devons aussi avoir une oreille pour l’autre récit. Nous devons toujours mettre en balance notre rôle dans ce conflit avec les intérêts de notre population. Nous mettons en garde contre des sanctions irréfléchies qui toucheraient inutilement notre économie et qui pourraient avoir un effet boomerang. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs