Accueil Belgique

Transition: «Avec cette crise, il faut quadrupler la vitesse d’installation du renouvelable»

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Vu les événements qui nous accablent, la seule façon de gagner notre indépendance énergétique, pour Jean-Marc Nollet, c’est d’accélérer la transition vers le renouvelable. « Nous sommes fragiles. On l’a vu avec la crise : 100 % de notre pétrole est importé, 100 % de notre mazout, 100 % de notre gaz et 100 % de notre uranium. Seuls le vent, le soleil, l’eau, la terre ne sont pas importés. Au total, 90 % de notre énergie est importée. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs