Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: les pourparlers reprennent ce lundi, voici les exigences de la Russie

Les espoirs de succès concernant les pourparlers sont minces, le président russe Vladimir Poutine ayant posé comme condition préalable à tout dialogue l’acceptation par Kiev de toutes les exigences de Moscou.

Temps de lecture: 2 min

La délégation ukrainienne est arrivée lundi en Biélorussie pour la troisième session de négociations avec des représentants de Russie visant à trouver une solution pour mettre fin au conflit armé en Ukraine, ont rapporté les agences de presse russes.

À lire aussi Jens Stoltenberg (Otan): «La menace d’un conflit généralisé est réelle»

« La délégation ukrainienne est arrivée à Belovejskaïa Pouchtcha (un parc national à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne) à bord de deux hélicoptères pour des négociations avec la Russie », a indiqué l’agence de presse officielle russe TASS.

Les exigences de Poutine pour stopper l’invasion

Vladimir Poutine a posé comme condition préalable à tout dialogue l’acceptation par Kiev de toutes les exigences de Moscou, à savoir un statut « neutre et non nucléaire » pour l’Ukraine, sa « démilitarisation obligatoire » et sa « dénazification », la reconnaissance de l’annexion de la péninsule de Crimée par la Russie et la « souveraineté » des régions séparatistes pro-russes de l’Est ukrainien, Donetsk et Lougansk, dans leurs territoires administratifs alors que les rebelles n’en contrôlent actuellement qu’un tiers.

Deux sessions précédentes de pourparlers s’étaient tenues à la frontière ukraino-biélorusse puis à la frontière polono-biélorusse.

À lire aussi Hélène Carrère d’Encausse: «C’est le début de la fin du système poutinien»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Nica Radu-Catalin, lundi 7 mars 2022, 13:48

    Pourquoi la presse occidentale revient à chaque fois avec les exigences de Moscou. Nous les connaissons par coeur et le président Zelenski préfère la guerre totale et de préférence mondiale avec son lot de destructions massives et de pertes humaines que de payer de sa personne pour le salut du peuple russe. Il choisit de faire durer une guerre qu'il na pas choisi mais qu'il amplifie par son patriotisme le plus longtemps possible jusqu'à la destruction total de son pays. C'est cela un vrai patriote ?

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 7 mars 2022, 17:03

    Euh… Bertrand Christophe, oui pendant des années, des bombes ukrainiennes ont atterri sur les oblast du Dombass et de Lougansk… et personne n’a rien dit. Un affaire intérieure chez ceux « qui sont des nôtres »… ça fait partie du problème aussi, même si vous continuez de ne pas vouloir le voir.

  • Posté par eric biltiau, lundi 7 mars 2022, 14:29

    Pas du tout Catalin, il veut éviter à tout prix que son peuple soit victime d'un barbare sanguinaire qui n'a qu'un objectif en tête et qui est de museler la population par tous les moyens non démocratiques et de la rendre inféodée à SA politique. Si vous approuvez cette vison du monde "à la Poutine", pourquoi n'immigrez-vous pas chez lui pour finir vos jours....?

  • Posté par Bertrand Christophe, lundi 7 mars 2022, 14:20

    Ou avions-nous la tête : ce sont des nombes ukrainiennes qui massacrent les ukrainiens et rase les villes ukrainiennes .

  • Posté par c006ED7, lundi 7 mars 2022, 13:27

    Ce type est vraiment complètement cinglé. Il sera jusqu'à sa chute (dieu sait quand) un paria isolé, qui pourra se victimiser vis à vis de sa population. Si il veut "dénazifier" l'Ukraine, qu'il se fasse sauter le caisson dans un bunker, ce sera le moyen le plus efficace.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une