Accueil

La construction de nouvelles piscines privées en baisse de 15% cette année

La construction de nouvelles piscines privées devrait reculer de 15% cette année par rapport à 2021, selon les pronostics de la Fédération belge des professionnels de la piscine et du bien-être (FBP) communiqués lundi. Une baisse qui s'explique par la mauvaise météo et l'envolée du coût de la vie. Il devrait y en avoir 5.225 de plus, construites par des entreprises de construction, d'ici la fin 2022.
Temps de lecture: 2 min

En raison de la crise du coronavirus, la demande de piscines privées avait connu un pic, avec un nombre record de 6.150 exemplaires construits l'an dernier, selon les statistiques de la FBP, qui compte 140 membres. C'était là deux fois plus qu'en 2019 et presque trois fois plus que la moyenne de la période 2015-2018.

Après une période avec de longs délais d'attente pour être livrés, les Belges souhaitant toujours acquérir leur piscine devront bientôt se montrer moins patients. Passé le mois de juin, l'offre devrait en effet revenir à un niveau plus au moins normal, selon la fédération sectorielle. 

La guerre en Ukraine pourrait-elle influencer cette évolution? "Nous ne pouvons pas évaluer l'impact de la crise en Ukraine pour le moment", répond Patrice Dresse, directeur général de la FBP. "D'ici Batibouw en mai, on y verra plus clair."

En moyenne, les piscines extérieures se situent toujours dans un budget entre 50.000 et 70.000 euros, hors TVA. Il faut également compter un budget pour la maintenance annuelle, nécessaire au bon fonctionnement de la piscine, ainsi qu'à sa sécurité. Les coûts d'entretien et d'énergie sont d'environ 6 euros par jour, d'après la fédération sectorielle.

Enfin, la FBP met en garde contre les constructeurs de piscines malhonnêtes. En raison de la demande extrêmement accrue en 2020, de nombreux nouveaux acteurs sont en effet entrés sur le marché. "Mauvaise construction, faillite, service après-vente inexistant ou pire encore, une disparition dans la nature depuis le paiement d'un acompte. Ce sont malheureusement des pratiques que nous avons dû observer", alerte-t-elle.

Le directeur général Patrice Dresse recommande donc de vérifier les chiffres de l'entreprise ou à demander à voir certains de ses projets et de choisir un professionnel reconnu.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une