Accueil La Une Culture

L’émission de Jérôme Colin sur La Première s’arrête

Le journaliste a fait savoir sur Facebook qu’« Entrez sans frapper » ne ferait plus partie de la grille au mois de septembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

C’est par un message publié sur Facebook que Jérôme Colin a annoncé l’arrêt d’« Entrez sans frapper », l’émission culturelle qu’il animait depuis deux saisons entre 9h et 11h sur La Première. Au-dessus d’une photo où il apparaît avec son-coprésentateur Xavier Van Buggenhout, Jérôme Colin écrit : « Moi, je dis qu’on a bien ri ! ».

La pire vague d’audience jamais enregistrée

« Entrez sans frapper » serait la première victime de la pire vague d’audience jamais enregistrée par La Première (5.8 % de pdm.). L’émission était écoutée par environ 100.000 auditeurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Guénaël Vande Vijver, lundi 30 mai 2016, 8:10

    Quel dommage ! J'adore le ton de cette émission. On bénéfice d'interventions de qualité et cela n'est pas formaté (rare pour être souligné). Un moment que j'attends dans la journée (ou que je rattrape dès que je peux en podcast).

  • Posté par Michel Claeys, dimanche 29 mai 2016, 17:40

    ben zut alors, j'apprécie leur spontanéité, leur dynamisme, l'éventail des sujets traités, les analyses ... une identité radiophonique, pourquoi alors ... pas d'accord ...

  • Posté par Françoise REMACLE , dimanche 29 mai 2016, 13:58

    Comme c'est dommage, ce soir ou jamais s'arrête, entrez sans frapper s'arrête et Yann qui va sur TF1. Dans quel monde on vit ?

Aussi en Culture

Les coups de cœur du MAD

White Noise questionne la société d’hier et d’aujourd’hui , la prospérité à outrance et la masturbation intellectuelle. Kore-eda n’a rien perdu de sa force narrative. Le tour de force poétique et musical de Daria Nelson et Mathias Malzieu ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs