Accueil Opinions Éditos

Plus jamais ça? La prévention, le grand chantier

Nous sommes des autruches plombées par l’aveuglement et le refus de penser l’impensable. « L’Histoire ne se reproduira plus », se dit-on… Vraiment ?

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Nous, les autruches et les somnambules plombés par l’ignorance, l’aveuglement mais aussi et peut-être surtout le déni et le refus de penser l’impensable, que ce soit pour l’ex-Yougoslavie, la Syrie, le Rwanda, la pandémie, l’état de la planète, la dépendance au gaz russe ou l’état de la démocratie comme l’analysait l’intellectuel Francis Fukuyama ce week-end dans le Financial Times. « Nous sommes une génération après la chute du mur de Berlin » et nous avons tenu pour acquises les vertus de vivre dans un monde démocratique, écrit-il, en pointant les jeunes d’Europe et d’Amérique du Nord qui ont perdu la mémoire des guerres destructrices et du totalitarisme. Il en veut pour preuve ces manifestants de pays européens sans expérience de la dictature, qui assimilaient le port du masque contre le covid aux pratiques d’Hitler envers les Juifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 11 mars 2022, 9:28

    L'alerte yougoslave, dans les années 90, n'avait manifestement pas suffi. Il a par contre suffi de disqualifier le conflit yougoslave en guerre civile interne à l'ex-Yougoslavie pour perdre de vue les deux enseignements majeurs de ce conflit: ça s'était produit une fois, donc ça pouvait se reproduire en Europe si on n'y prêtait pas garde. Et, surtout, il a fallu impliquer l'OTAN ainsi que les moyens américains (tant militaires que diplomatiques) pour parvenir à y mettre un terme. Tout le monde a été aveugle quant aux menées de Poutine. L'alarme aurait pourtant dû retentir dès qu'il a commencé à malmener la démocratie en Russie, en manoeuvrant pour s'accrocher au pouvoir. Alors que, après le conflit yougoslave, l'OTAN avait pourtant été mise à contribution sous diverses formes ailleurs qu'aux frontières de l'Europe, on fait subitement la fine bouche pour aider les Ukrainiens, alors que, au-delà de la remise en question de l'intangibilité des frontières nées après la fin de la guerre froide sous prétexte de la reconstitution de "zones d'influence", l'enjeu n'est rien moins que le caractère démocratique tout État faisant partie de l'Europe géographique et politique, et alors que l'Europe se construit pas à pas et doit justement faire face à des tentatives d'implantation de régimes illibéraux voire à des démocratures, comme le candidat turc à l'adhésion qu'est la Turquie. Alors qu'il s'agit du coeur de l'Europe, on prétexte d'une part des limites qu'impose l'article 5 du Traité. On prétexte d'autre part d'un hypothétique risque nucléaire tactique ou stratégique. On a ainsi perdu d'un trait tout le caractère dissuasif non stratégique de l'Alliance, càd ce qui faisait toute sa force après le conflit yougoslave. À quoi sert donc une alliance militaire si on ne s'en sert pas, ne fût-ce que sous forme de menace?

  • Posté par Chalet Alain, mardi 8 mars 2022, 18:48

    Raspe, le "progressisme" actuel se résume trop souvent à vouloir compenser un excès du passé par un excès encore plus fort en sens inverse. Alors oui, on préfère parfois être conservateur plutôt que de sombrer certains "progrès" libertaristes ou égalitaristes totalement irréfléchis et qui prennent tout doucement la forme d'une dictature bien éloignée de l'idéal démocratique. Peut-être devrons-nous bientôt choisir entre la dictature de cette soi-disant bienpensance et celle à la Poutine.

  • Posté par Raspe Eric, mardi 8 mars 2022, 20:40

    L'égoïsme du conservatisme actuel nous mène à la ruine, chalet.

  • Posté par Raspe Eric, mardi 8 mars 2022, 9:31

    Et pendant ce temps, ce foirum est toujours ouvert... Regardez quel public il attire, delvaux. Lisez les commentaires à votre édito d'hier et à l'article relatif au nucléaire. Constatez la raréfaction des commentaires progressistes. Après le départ des dégoutés, ne restent que les dégoutants pour paraphraser un de nos anciens premiers ministres qui parlait en connaissance de cause. Voyez ces conservateurs qui jouent à qui sera le plus extrême et qui n'hésitent plus à s'invectiver joyeusement. Voyez où votre hypocrisie vénale vous mène. Il y a assez d'autres espaces d'expression démocratique pour éviter que vous ne singiez les poubelles des réseaux sociaux. Là, vous laisser votre crédibilité se faire parasiter par une horde qui n'en a aucune. Si vous voulez empêcher le monde de selon poutine d'advenir, commencez par faire le ménage dans votre journal!

  • Posté par D Marc, mardi 8 mars 2022, 20:53

    @Raspe Eric : je suis admiratif devant votre ouverture d'esprit. Dommage qu'il n'y aie pas plus de commentaires pour saluer les différents avis, même lorsqu'on ne les partage pas. Vous restez toujours poli, mesuré et compréhensif. Bravo.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs