Accueil Belgique

«Progressivement, les agents sont affectés à d’autres missions ou retournent à ce qu’ils faisaient avant la pandémie»

Depuis deux ans, à Heppignies et à Liège, ils fournissaient du travail à 350 personnes au total. Des contractuels et des intérimaires. Tout est mis en œuvre pour que leur expérience soit valorisée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Sur le plateau, quelques opérateurs discutent encore avec des citoyens qui sont entrés en contact avec des malades du covid. Comme ils le font depuis deux ans dans le centre de traçage de la société Entra, à Heppignies, ils prodiguent les conseils qui permettent à chacun de préserver sa santé et celle de ses proches. Mais en cette période de relâchement, les cas contact se font très rares. Pour une partie de l’effectif, la mission est terminée. Elle le sera bientôt pour les autres. Le centre d’appels, lui, va entrer dans une sorte de veille, comme celui de Liège. Ce n’est pas pour autant que tous les opérateurs vont se retrouver sans emploi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs