Accueil Monde Europe

L’ancien chancelier allemand Schröder, proche de Poutine, visé par une plainte pour crimes contre l’humanité

L’ancien chancelier social-démocrate (1998-2005) est très critiqué ces dernières semaines en raison de ses liens avec le président russe, qui a décidé de l’invasion de l’Ukraine.

Temps de lecture: 2 min

L’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, proche de Vladimir Poutine, est visé en Allemagne par une plainte pour « crimes contre l’humanité », a indiqué mardi la justice.

Le parquet de Hanovre a confirmé à l’AFP avoir recu et transmit cette plainte contre plusieurs personnes, dont M. Schröder, au parquet fédéral de Karlsruhe. Compétent pour ces sujets, celui-ci doit désormais décider d’ouvrir ou non une enquête qui pourra aboutir à l’inculpation de M. Schröder ou à un classement sans suite.

L’ancien chancelier social-démocrate (1998-2005) est très critiqué ces dernières semaines en raison de ses liens avec le président russe, qui a décidé de l’invasion de l’Ukraine.

Âgé de 77 ans, M. Schröder affiche de longue date sa proximité avec M. Poutine. Il est président du conseil de surveillance de Rosneft, premier groupe pétrolier russe, et du comité d’actionnaires de Nord Stream 2, gazoduc russo-allemand controversé.

Il doit en principe entrer en juin au conseil de surveillance du géant russe Gazprom.

L’actuel chancelier Olaf Scholz a enjoint la semaine dernière à M. Schröder, dont plusieurs collaborateurs ont déjà récemment quitté leurs fonctions, de démissionner de ces postes.

« Je ne pense pas qu’il soit juste que Gerhard Schröder exerce ces fonctions et je pense aussi qu’il serait juste qu’il se retire », avait affirmé M. Scholz sur la chaîne publique ZDF.

M. Schröder, contrairement à d’autres anciens dirigeants européens comme le Français François Fillon ou l’Italien Matteo Renzi, refuse à ce stade de quitter ses fonctions en Russie.

Des voix se sont également élevées ces dernières semaines en Allemagne pour que soient supprimés les avantages dont il bénéficie en tant qu’ancien chancelier.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, mardi 8 mars 2022, 22:24

    "Crimes contre l'humanité" ? Est-ce que les gens savent seulement ce que ça veut dire ?! Schröder n'a pas commis de génocide, que je sache. Ni Gazprom, ni Rosneft, ni NordStream.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 9 mars 2022, 17:14

    Mais bien "Poutitler"... Tchétchénie, Syrie, Ukraine, pour le moins.

  • Posté par Bartet Guy, mardi 8 mars 2022, 22:00

    Il est vrai que président du comité d'actionnaires de Nord Stream 2, gazoduc permettant de contourner l'Ukraine et qui aurait dû être mis en service juste avant l'invasion de l'Ukraine, ça fait tache. Shröder complice à l'insu de son plein gré ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 9 mars 2022, 17:15

    Complice tout court, oui.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une