Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: les images satellites qui montrent l’ampleur des bombardements russes

Des images satellites montrent l’ampleur des dégâts dans la ville de Marioupol.

Temps de lecture: 3 min

La guerre et les bombardements ravagent l’Ukraine. Des images satellites montrent l’ampleur des dégâts dans la ville de Marioupol, avant les bombardements survenus dans l’après-midi de ce mercredi 9 mars.

Des images d’immeubles et de maisons avant (21 juin 2021) et après l’invasion.

Image Avant
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

ImageApres
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

Des images de magasins et centres commerciaux avant (21 juin 2021) et après l’invasion.

03_grocery stores and shopping malls_before invasion_western mariupol_ukrain
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

2Apres
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

D’autres images de magasins et centres commerciaux avant (21 juin 2021) et après l’invasion

3Avant
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

3Apres
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

Des images d’immeubles et de maisons avant (21 juin 2021) et après l’invasion.

4aVANT
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

4apres
Satellite image ©2022 Maxar Technologies.

Usage « barbare » de la force contre des civils, attaque « immorale », la communauté internationale dénonçait l’attaque mercredi d’un hôpital pédiatrique à Marioupol, en Ukraine. Le bombardement russe a blessé 17 adultes, membres du personnel, selon un responsable ukrainien. « Il est atroce de voir le genre d’utilisation barbare de la force militaire contre des civils innocents dans un pays souverain », a affirmé la porte-parole de l’exécutif américain Jen Psaki lors d’une conférence de presse.

Aucune installation de santé en Ukraine « ne doit jamais être une cible », a de son côté condamné le porte-parole de l’Onu, Stéphane Dujarric. L’Onu et l’Organisation mondiale de la santé ont appelé et continuent d’appeler « à l’arrêt immédiat des attaques contre les établissements de santé, les hôpitaux, les travailleurs de la santé, les ambulances », a-t-il dit lors de son point-presse quotidien.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a, lui, fustigé une attaque « immorale ».

Selon un responsable régional, Pavlo Kirilenko, l’hôpital pédiatrique de Marioupol, port assiégé par l’armée russe, a été détruit mercredi par des bombardements russes. « Il y a 17 blessés confirmés parmi le personnel hospitalier », a indiqué à la télévision ukrainienne ce responsable, précisant qu’« il n’y avait aucun enfant » parmi les blessés et « aucun mort », selon un premier bilan. « Atrocité ! (…) Arrêtez ces meurtres », a rapidement dénoncé le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Liudmyla Denisova, chargée des droits humains auprès du Parlement ukrainien, a dénoncé sur sa chaîne Telegram « un exemple de crime contre l’humanité et de génocide contre le peuple ukrainien ».

De son côté, le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba a déploré « la barbarie » de l’armée russe, implorant de nouveau les Occidentaux de « donner des avions, maintenant », une requête répétée ces derniers jours par Kiev pour faire face à l’armée russe.

Quelque 300.000 civils sont coincés depuis des jours par les combats dans le port stratégique de Marioupol, dans le sud-est du pays, sur la mer d’Azov, privés d’eau, de nourriture et d’électricité et où l’aide humanitaire n’a pas pu arriver.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, jeudi 10 mars 2022, 0:42

    • "La Russie dit vouloir «mettre fin à l’effusion de sang insensée et à la résistance des Ukrainiens»" Ce Poutine est un vrai cloaque quand il parle. Son seul désir, c'est la destruction de "l'ennemi" pour assouvir ses propres fantasmes.Ses propos avec tous nos dirigeants européens jusqu'à présent de dire qu'il veut la paix ne sont que mensonges.C'est l'attitude propre d'un tyran, d'une crapule, d'un voyou, d'un malade mental.Comment arriver à dialoguer avec un tel personnage qui sait qu'il a l'arme ultime pour imposer ses vues?

  • Posté par Debersaques Bart, mercredi 9 mars 2022, 22:25

    Tout barbarie est permis en géopolitique. les lois internationales n'existe plus, Poutine le prouve. Regarde: je détruit une people et tu ne sais rien faire, sinon je vais me fâcher, demarrer une guerre mondialle et vous envoyer mes armes nucléaires. Chefs d'états peut tuer des femmes et enfants car il en a envie. Mais il a prévenue depuis longtemps. Mais ces prédécesseurs avais vendue des grand parties de la maison Russe et son contenue et il n'en était pas content. Mais les forces malsain capitalistes avaient forcé la Fière Russie innocente en compétitions d'armes a la banqueroute. Mais cette compétition était la pour montrer que la Russie était le plus fort. Régime totalitaire et autocrate, aient peur du monde et ces citoyens applique la division et soumission pour enrichir leurs élites néo-libérales. Faudra qu'on apprend les enfants a moins se bagarrer, a moins se faire dominer, a former une opinion. L'occupent agresseur Poutine qui a commencé ce guerre est non seulement criminelle mais aussi minable.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 9 mars 2022, 21:18

    Je sais pas vous mais moi, sur mon "G" , à la place du nom du porteur "Proximus", il y a maintenant "Stop invasion". Proximus aurait-elle été hackée ou est-ce une action délibérée de la société? Je doute fort de la 2e solution.

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une