Accueil Monde Europe

Guerre en Ukraine: les États-Unis mettent en garde contre l'utilisation par la Russie d'armes de destruction massive

Washington accuse Moscou et Pékin de répandre des «mensonges» sur de prétendus laboratoires américains d’armes biologiques et chimiques en Ukraine, affirmant redouter plutôt un recours russe à de telles armes prohibées.

Temps de lecture: 2 min

Le Kremlin répand intentionnellement des mensonges purs et simples selon lesquels les Etats-Unis et l’Ukraine mènent des activités liées à des armes chimiques et biologiques en Ukraine», a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price dans un communiqué. «Nous avons aussi vu que des responsables de la République populaire de Chine colportaient ces théories du complot», a-t-il ajouté. «Ce n’est pas la première fois que la Russie invente de telles fausses accusations contre un autre pays», a-t-il affirmé, assurant qu’elles avaient été «infirmées de manière définitive et à plusieurs reprises».

Interrogée mardi lors d’une audition parlementaire, la numéro trois de la diplomatie américaine Victoria Nuland avait affirmé que l’Ukraine disposait «d’installations de recherche biologique». «Nous sommes de fait à présent assez inquiets par la possibilité que les forces russes tentent d’en prendre le contrôle», avait-elle ajouté, assurant travailler avec les Ukrainiens pour éviter que ces matériaux sensibles «puissent tomber aux mains» de Moscou.

Un sénateur républicain, Marco Rubio, avait alors souligné que la «propagande russe» avait fait état d’un prétendu «plan» ukrainien visant à utiliser «des armes biologiques dans le pays avec la coordination de l’Otan». «C’est une technique russe classique que d’accuser les autres de ce qu’ils envisagent de faire eux-mêmes», avait répondu Victoria Nuland.

Mercredi, la Maison-Blanche a renchéri. «Maintenant que la Russie a émis ses fausses accusations et que la Chine semble faire sienne cette propagande, nous devons surveiller tout possible recours par la Russie à des armes chimiques ou biologiques en Ukraine», a prévenu sa porte-parole Jen Psaki sur Twitter. Elle a affirmé que les Etats-Unis respectaient «pleinement» les textes internationaux sur ces armes interdites, contrairement à la Russie, que les Occidentaux accusent d’avoir «empoisonné» des opposants et soutenu le régime syrien «qui a utilisé de manière répétée des armes chimiques».

Pas de preuve d’armes de destruction massive en Ukraine, affirme l’ONU

La Russie a accusé l’Ukraine, qu’elle envahit depuis près de deux semaines, de développer des armes nucléaires ou biologiques.

Temps de lecture: 2 min

Les Nations Unies n’ont aucune preuve que des armes de destruction massive seraient produites en Ukraine, a déclaré mercredi un porte-parole de l’Onu Stephane Dujarric. La Russie a accusé l’Ukraine, qu’elle envahit depuis près de deux semaines, de développer des armes nucléaires ou biologiques.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) n’est « pas au courant d’une quelconque activité du gouvernement ukrainien contraire à ses obligations internationales, y compris sur les armes chimiques ou biologiques ».

Cette déclaration onusienne réagit à des allégations russes sur le développement en Ukraine d’armes nucléaires ou biologiques. Le ministère russe de la Défense a affirmé qu’il existait un réseau de laboratoires biologiques en Ukraine travaillant pour le compte de la Défense américaine.

Le Pentagone a jugé ces affirmations « absurdes », « risibles » et « fausses ». « C’est un morceau du jeu russe », a déclaré un haut responsable de la Défense américaine.

Des experts en sécurité d’un gouvernement occidental ont prévenu qu’après avoir lancé ces accusations, la Russie pourrait utiliser des armes non conventionnelles en Ukraine, une stratégie déjà utilisée en Syrie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Lesire David, jeudi 10 mars 2022, 14:45

    C'est bizarre et étonnant de venir parler de ce type d'armes surtout des US. Serait ce un copié collé de l'Irak ?? J'avoue la crédibilité américaine douteuse.

  • Posté par Vador Dark, jeudi 10 mars 2022, 13:52

    La propagande américaine la semaine passée était qu'il n'y avait pas de laboratoires biologiques en Ukraine. Et maintenant les Américains sont obligés de faire volte-face après les révélations de Victoria "Fuck the EU" Nuland et accusent la Russie. Quelle bande de pitres.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 10 mars 2022, 10:40

    A lire les commentaires ci-dessous, surtout teintés d'anti américanisme primaire, ca ne dérangerait pas trop leurs auteurs que les russes utilisent de telles armes en Ukraine, pas loin de chez nous.

  • Posté par Coulon Michel, jeudi 10 mars 2022, 12:51

    a propos de "primaire" vous en êtes un fameux qui confond esprit critique (que vous avez peu apparemment) et sentiment prorusse

  • Posté par Nica Radu-Catalin, jeudi 10 mars 2022, 11:00

    Anti amécanisme primaire allez le dire aux Irakiens bombardes pour des ADM inexistantes et sans que l'ONU n'ait osé lever un doigt contre les américains et les occidentaux. C'et pour cela que maintenant certains pays africains sont derrière les Russes juste par opportunisme économique ou militaire. De toute manière l'Europe devrait se garder de faire la morale aux russes et en même temps satisfaire tous les désirs des américains comme en Afrique du Nord et en Moyen Orient.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une