Accueil Léna

Pourquoi la jeunesse corse est aux avant-postes de la mobilisation en soutien à Yvan Colonna

Une semaine après la tentative de meurtre du nationaliste corse par un djihadiste en prison, les jeunes Corses se mobilisent contre l’Etat français. Avec, en arrière-plan, un risque accru de violence à travers l’île de Beauté.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

La plupart n’étaient pas nés le 6 février 1998 lorsque Claude Erignac, 60 ans, fut abattu de trois balles dans la tête dans le centre-ville d’Ajaccio. Le premier préfet exécuté depuis Jean Moulin. La plupart n’ont pas connu l’onde de choc qui a rapidement gagné l’île, puis tout un pays, sidéré par l’acte le plus violent commis par les militants indépendantistes corses à l’encontre de l’Etat français.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs