Accueil Belgique Politique

Pour restaurer la confiance: exemplarité, pédagogie, participation

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Les partis traditionnels ont-ils perdu (une bonne part de) la confiance des citoyens ? Si oui, pourquoi ? Et comment y remédier ? Elio Di Rupo (PS), Olivier Chastel (MR), Benoît Lutgen (CDH), Patrick Dupriez (Ecolo) et Olivier Maingain (Défi) s’interrogent, eux aussi, sur le désenchantement de la société et sur les réponses à y apporter. Dans les entretiens qu’ils nous ont accordés sont apparus quelques éléments communs.

Crise de confiance

Aucun de nos interlocuteurs ne nie l’évidence : les extrêmes progressent, les partis traditionnels régressent. « Mais ce n’est pas neuf, observe le président du PS. Il y a toujours eu une frange de la population mécontente. Elle s’exprime tantôt par l’abstention, tantôt par le vote pour certains partis : Ecolo en a profité à une certaine époque, aujourd’hui c’est le PTB. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Budget: la Wallonie attend la sanction de Moody’s

L’an dernier, l’agence de notation avait dégradé l’appréciation de la Région juste avant les débats budgétaires. Cette fois, la note se fait attendre. Suspense : le déficit est revu à la baisse, mais la dette continue de s’accroître.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs