Accueil Culture Scènes

Grave pénurie de techniciens pour les concerts et festivals

Alors que les concerts reprennent, que les dates de festivals se multiplient, les roadies et les techniciens son, lumières et scènes manquent à l’appel : ils ont changé de métier et, covid oblige, la relève n’a pas été formée. Le secteur de l’événementiel aurait besoin de deux à trois ans pour s’en remettre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

La pénurie est sévère et frappe tous les métiers de l’événementiel, l’ensemble des techniciens requis pour les concerts et festivals. « Totalement », confirme Luc Meessen, administrateur gérant de Noves Group (Liège). : « Ce n’est pas le cas dans tous les pays d’Europe, la France a été protégée par leur statut d’intermittent, mais pour nous ça a été la débâcle : pendant deux ans de crise covid, avec des aides qui ont raté leur cible, les professionnels ont été obligés de se réorienter. On a vraiment connu un exode, et il n’est pas terminé. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Kolp Manuel, samedi 12 mars 2022, 12:54

    C'est surtout qu'il va falloir payer convenablement tous ces techniciens maintenant que la balance penche pour eux, plutôt que comme avant les utiliser comme esclaves au noir pour tous ces soit-disant "artistes" et "spectacles" subventionnés.

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 11 mars 2022, 11:08

    Pourtant, c'est un secteur qui doit pouvoir poursuivre son activité! La qualité des concerts / spectacles devrait aider les adolescents et jeunes adultes touchés de plein fouet par la pandémie. Un bon résumé en fin d'article: "personne (au niveau politique) n’était capable de même comprendre l’enjeu.". C'est un résumé de toute l'action de nos irresponsables gouvernementaux depuis février 2020: trop bête, trop peu, trop tard et pas comme il faut.

  • Posté par Fonder Daniel, vendredi 11 mars 2022, 9:04

    Un peu moins de décibels, ... cela ne fera pas de tort ...

  • Posté par Restons Optimistes , vendredi 11 mars 2022, 8:40

    L'évènementiel restera donc...sans évènements et c'est tout bon.Lorsqu'on voit la "qualité" de ces évènements.MDR!

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs