Accueil Société

La Belgique découvre les Invictus Games: «La perte de mon bras gauche m’a rendu invincible»

Au sein de l’armée, Thierry Dutrieux était paracommando et sniper. En formation pour intégrer les forces spéciales, il a été happé par un train. Il va participer aux Invictus Games et probablement aux Jeux paralympiques de 2024.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Entouré de ses amis de l’équipe belge, Thierry Dutrieux a enfilé sa tenue de cyclisme blanc immaculé flanquée des couleurs nationales et barrée d’un fier « Military Team ». Père de famille de 47 ans, le sous-officier s’entraîne d’arrache-pied au Centre national des sports de Défense de Fontainebleau, en France, dans l’optique des prochains Invictus Games qui vont avoir lieu en avril à La Haye, aux Pays-Bas. Il compte bien y briller, mais il a d’autres objectifs. Il rêve aussi d’obtenir les résultats qui lui permettront de participer aux Jeux paralympiques de Paris en 2024. Un nouvel objectif pour Thierry, qui en a déjà franchi de nombreux depuis son entrée dans l’armée belge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs