Accueil Belgique Politique

Le CDH change de nom: voici «Les Engagés»

Le CDH est mort, vive « Les Engagés ». Après deux ans de réflexion en profondeur, ouverte à tous, le parti de Maxime Prévot devient un « nouveau mouvement politique et citoyen ». En rupture, sur plusieurs fondamentaux, avec les positions passées des centristes.

Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Nouveaux nom, « couleur », manifeste, pour un nouveau « mouvement politique » : le parti centriste s’est réuni en congrès ce samedi après-midi à Tour & Taxis (Bruxelles), pour se saborder et renaître sous une autre forme, avec un nouveau contenu. Pour se donner un nouveau départ, aussi, à deux ans des élections.

Très attendu, le nom a été dévoilé par le président Maxime Prévot au terme d’un discours fleuve. Ce sera donc « Les Engagés ». Le tout sur fond de couleurs bleu turquoise.

En 2019, la déroute avait été sévère pour le successeur du PSC (Parti social-chrétien), devenu seulement la 5e force francophone dans le paysage politique (5 sièges à la Chambre, 10 en Wallonie, 5 à Bruxelles).

« Il fera beau demain »

Sous l’intitulé « Il fera beau demain », le centre démocrate humaniste avait dès lors entamé, en janvier 2020, un vaste exercice de refondation. Qui a réuni plus largement que les encartés, deux fois plus de personnes ayant participé à la réflexion que le nombre de membres du CDH. Maxime Prévot l’a dit ainsi aux siens : « Nous allons tenter ensemble un nouveau chemin. Plus libre. Plus juste. Un chemin innovant, peut-être risqué, certainement audacieux, mais sincère, inédit. Un chemin que nous serons les premiers à tracer. C’est la route de la régénération. » Car, ajoute-t-il, « l’indignation ne suffit plus, il faut une vision et de l’action ». Voilà pourquoi « nous voulons fonder un nouveau mouvement politique, mais c’est bien plus que cela. C’est un moment historique pour nous tous. Le moment de se lever pour un nouveau modèle de société. » Et ce, à travers six régénérations de la société (lire nos éditions de ce samedi), qui fondent le nouveau manifeste centriste – à ce stade encore à l’état de projet, amendable lors de débats ces deux prochains mois, avant approbation définitive le 14 mai.

Ensuite, Maxime Prévot remettra son mandat présidentiel en jeu, avant l’été, afin d’être réinstallé - c’est plus que probable - à la tête des « Engagés ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 13 mars 2022, 14:04

    Tout ça pour ça ??? Que de fatigue inutile !

  • Posté par Vdrme Marc, dimanche 13 mars 2022, 8:23

    Les enragés oui !

  • Posté par Werpin Jean Luc, samedi 12 mars 2022, 23:09

    Les zengagés sont en marche avec un programme compatible avec le MR de Monsieur Bouchez,.

  • Posté par Anciaux - De Faveaux , samedi 12 mars 2022, 21:24

    "Les engagés "... on se demande où ils ont été chercher un nom pareil.. on va rire, avec tous les surnoms dont ils vont être affublés... je vous laisse imaginer... on va rire, c'est sûr...

  • Posté par De Ronde Michel, samedi 12 mars 2022, 19:46

    Du salmigondis pseudo-intellectuel d’instituteurs en mal d’originalités. Tout ça pour aboutir au risible « Les Engagés ».

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une