Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: 35 morts et plus de 130 blessés dans le bombardement d’une base militaire, près de la frontière polonaise (direct)

D’après le ministre ukrainien de la Défense, des instructeurs étrangers travaillent sur cette base. L’identification des victimes est en cours.

Temps de lecture: 3 min

Trente-cinq personnes sont mortes et 134 ont été blessées dans les frappes russes qui ont touché dimanche une base militaire ukrainienne proche de la frontière polonaise, selon un nouveau bilan fourni par le gouverneur de la région, Maxim Kozitsky.

Un premier bilan avait fait état de neuf morts et 57 blessés sur cette base située à Yavoriv, à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Lviv et à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec la Pologne. Elle a servi ces dernières années de terrain d’entraînement aux forces ukrainiennes sous l’encadrement d’instructeurs étrangers, notamment américains et canadiens.

Des instructeurs étrangers « travaillent » sur cette base militaire, a déclaré le ministre ukrainien de la Défense Oleksii Reznikov. « La Russie a attaqué le Centre international pour le maintien de la paix et de la sécurité. Des instructeurs étrangers travaillent là-bas. L’information sur les victimes est en train d’être clarifiée », a déclaré le ministre dans un tweet.

«C’est une nouvelle attaque terroriste contre la paix et la sécurité près de la frontière UE-Otan. Il faut agir pour arrêter cela. Fermez le ciel!», a-t-il poursuivi, reprenant la demande de Kiev de créer une zone d’exclusion au-dessus de l’Ukraine, ce que l’Otan refuse de faire de crainte d’élargir le conflit.

Des explosions entendues jusqu’en Pologne

Plusieurs explosions ont retenti dimanche matin à Lviv, jusqu’en Pologne voisine, a constaté un journaliste de l’agence de presse allemande DPA basé à Przemyl, à moins de 100 km de la frontière ukrainienne. Selon les médias locaux ukrainiens, cette ville de l’ouest du pays qui sert de refuge à de nombreux civils fuyant la guerre a été la cible de tirs de roquettes.

D’après le média ukrainien de langue anglaise The Kyiv Independent, des bombardements ont touché toutes les régions de l’Ukraine dans la nuit de samedi à dimanche. Les sirènes anti-aériennes, appelant la population à s’abriter rapidement, ont retenti à Lviv, Poltava, Kharkiv, Kramatorsk, Jytomyr, Odessa, Zaporijjia, Tchernihiv, Dnipro et dans la capitale Kiev.

Les Russes se concentrent sur Mykolaïv

Toujours au sud, la métropole d’Odessa continue à se préparer à une offensive des troupes russes, qui se concentrent pour l’heure à une centaine de kilomètres à l’est sur la ville de Mykolaïv. Les bombardements massifs ont notamment touché un centre de cancérologie et un hôpital ophtalmologique, a constaté une journaliste de l’AFP.

Les victimes jonchent les rues de certaines villes, et les bilans sont impossibles à vérifier. Au moins 579 civils ont été tués, selon le décompte samedi des Nations unies, qui souligne que ses bilans sont probablement très inférieurs à la réalité. Et près de 2,6 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le 24 février, outre environ deux millions de déplacés à l’intérieur du pays, selon le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés.

Un premier maire russe

L’armée russe aurait placé un nouveau maire dans la ville ukrainienne occupée de Melitopol. Selon la chaîne d’information américaine CNN, il s’agit de Galina Danilshenko, un ancien membre du conseil municipal.

Le maire précédent, Ivan Fedorov, a été enlevé par les troupes russes vendredi, selon l’armée ukrainienne. Des images vidéo le montrent en train d’être évacué d’un bâtiment gouvernemental par des hommes armés. M. Fedorov aurait refusé de coopérer avec les Russes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, dimanche 13 mars 2022, 14:53

    Mais à quoi sert l'ONU si lors d'un conflit comme celui-ci (et d'autres avant) cette organisation n'est même pas capable d'instaurer la mise en place d'une force neutre internationale qui stopperait la guerre sans pour autant donner raison à l'une ou l'autre partie. Cette zone serait alors sous la tutelle de l'ONU qui devrait organisé par la suite des élections libres pour la gouvernance de cette région.

  • Posté par Coppens Jean-pierre , dimanche 13 mars 2022, 13:36

    Les jeux paralympiques de Pekin sont terminés. Les athlètes russes et biélorusses en ont été exclus. En revanche les athlètes ukrainiens y ont gagné 11 médailles d’or et étaient présent sur le podium à 29 reprises. Une première victoire, symbolique, mais qui fait plaisir, dans cet ignoble massacre.

  • Posté par BEKE Eric, dimanche 13 mars 2022, 13:31

    Une base aérienne est un objectif militaire; si des étrangers y séjournent en temps de conflit, ça n'y change rien. A lire certains commentaires, il faut croire que certains espèrent une IIIè guerre mondiale; je ne partage absolument pas ce point de vue: tout le monde y perdrait beaucoup, sinon tout.

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 13 mars 2022, 12:29

    l'Otan fait dans sa culotte et va se prendre un imodium au lieu de se bouger. On est tellement bien à Versailles à papoter entre potes sans se mouiller le doigt...

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, dimanche 13 mars 2022, 14:29

    @ Lietard Rudy « C'est certain, après l'Ukraine la Russie va envahir la Pologne et L'Allemagne sans problème. «  Attaquer l’OTAN avec cette armée là? Hors utilisation de l’armée nucléaire Poutine se prendrait une raclée d’envergure.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une