Accueil Belgique Politique

A peine nés, «Les Engagés» face aux défis

Le parti CDH n’est plus. Place au mouvement « Les Engagés ». Toujours centriste, mais aux positions parfois en rupture avec le passé. Reste à imposer une nouvelle identité, de nouveaux visages, et à séduire des citoyens-électeurs. Un vrai défi.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

Voilà qui est fait ? Oui. Et non. Car le véritable travail commence maintenant. Après d’intenses réflexions durant deux ans, une large remise à plat de l’idéologie du parti, l’élaboration d’un manifeste fondateur de 170 pages, le choix d’un nouveau nom et d’une nouvelle couleur, l’ex-CDH orange devenu « Les Engagés » sur fond turquoise est déjà face à son véritable défi, plutôt ses véritables défis : prouver que sa mutation n’est pas un ravalement de façade ; que la refondation ne se limite pas à une opération de com ; que son « projet pour une société régénérée », qui se présente comme « résolument centriste et progressiste », est clairement identifiable sur l’échiquier politique. Pour qu’en 2024, les citoyens-électeurs puissent y trouver une vraie « alternative citoyenne aux simplismes, aux extrémismes, aux populismes », selon les propos du président Maxime Prévot en congrès samedi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, mercredi 16 mars 2022, 15:11

    On prend les mêmes, et on prétend qu'ils ont changé...

  • Posté par Jean Luc, mercredi 16 mars 2022, 15:11

    On prend les mêmes, et on prétend qu'ils ont changé...

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 14 mars 2022, 19:05

    Pascal Delwit identifie la réalité et le danger. Même sans creuser l'identification 'idéologique, il parle de marqueurs, d'identité spécifique. La garde du Prévôt à choisi des idées "mode" pouvant faire le buzz, poussées par des groupes activistes. Avec pour alibi de démocratie directe, on aboutit à ces idées du Panel citoyen du ministre Henry et toutes ses dérives. Attention à la majorité silencieuses qui se souvient toujours des folies commises et de la réalité qui rattrape les 'idées de génies". Tiens, ... Philippe Defeyt les a engagés à proposer une allocation universelle (on n'a pas oublié ses Eco-taxes et ses bouteilles en verre que l'on sait maintenant si polluante).

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 14 mars 2022, 18:52

    On connaissait sa formation et ses capacités de marketing, il faut maintenant ajouter ses ambitions ... Pauvres humanistes livrés à ces penseurs de l'ombre qui ont détruit ses valeurs avec le CEPESS sous Lutgen et maintenant cet ex-filtré du groupe "échange" qui amène les effluves vertes et laïques. C'est une stratégie d'élargissement vers une clientèle nouvelle, des cartels possibles avec une frange Ecolo et Défi mais au risque de perdre et ses électeurs fidèles ... et son âme. Beaucoup se demandent déjà pour qui ils vont voter au prochaines élections avec les politicards que l'on se paie.

  • Posté par Giefvan Agathe, lundi 14 mars 2022, 17:10

    Les ténors n'étaient déjà plus très visibles, mais là ils sont véritablement occultés. Au fond, Maximus fait le vide autour de lui, à la Macron/Poutine. Il aurait dû nommer son produit : "L'Engagé", il n'y a plus que lui.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs