Accueil Monde

Le Congo se hâte lentement vers une kyrielle de scrutins

Le Sénat a voté mardi la loi sur la répartition des sièges par circonscriptions. Les élections municipales et locales sont désormais en vue. Le découpage du pays en 26 provinces suscite beaucoup de questions : la crainte d’une rallonge du calendrier électoral n’est pas dissipée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

A tous les niveaux, la République démocratique du Congo (RDC) est entrée dans la mise en œuvre d’un véritable « Lego » institutionnel. Un processus complexe, dans lequel toutes les pièces se tiennent et déterminent un calendrier électoral qui passera par une impressionnante série de scrutins, dont la première étape sera l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de province, le 6 octobre prochain. Si tout se déroule comme prévu, le cycle électoral devrait se terminer en novembre 2016, avec l’élection présidentielle. Cette échéance est la plus attendue, la plus sujette à polémique aussi car, en principe, achevant son deuxième mandat, le président sortant Joseph Kabila ne peut se représenter et les spéculations à propos de son éventuelle succession vont bon train.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs