Accueil Guerre en Ukraine

Pour la première fois, la Russie admet que l’invasion en Ukraine ne se passe pas comme prévu

Il s’agit d’une première depuis le début de l’offensive russe en Ukraine. En effet, Vladimir Poutine n’a cessé de répéter que l’invasion se passait conformément aux plans.

Temps de lecture: 2 min

Pour la première fois depuis le début de l’invasion en Ukraine, la Russie a reconnu publiquement que son attaque menée contre l’Ukraine ne se déroulait pas comme espéré. En effet, « tout ne va pas aussi vite que nous l’espérions », a indiqué dimanche soir Viktor Zolotov, le chef de la garde nationale russe.

Il a notamment mentionné les « nazis » se cachant dans les écoles, les plaines de jeux et dans les maisons des citoyens ukrainiens. Malgré ces aveux, il s’est dit convaincu que la Russie vaincra. Depuis le début de l’offensive de Vladimir Poutine, ce dernier n’a cessé de répéter que l’invasion se déroulait conformément au plan initial.

L’armée russe n’exclut pas de prendre le « contrôle total » des grandes villes d’Ukraine

L’armée russe n’exclut pas de lancer des assauts pour prendre le contrôle total des grandes villes ukrainiennes, a prévenu lundi le Kremlin, de nombreux centres urbains du pays étant encerclés par les forces russes.

« Le ministère de la Défense, en assurant la sécurité maximale des populations civiles, n’exclut pas la possibilité de prendre le contrôle total des grandes villes qui sont déjà encerclées », a indiqué le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

Il a assuré que le cas échéant, des couloirs humanitaires seraient préservés.

M. Peskov a par ailleurs rejeté les propos de responsables occidentaux affirmant que Vladimir Poutine était « déçu que ses soldats n’avancent pas assez ».

Selon lui, le président russe avait ordonné jusqu’ici « au ministère de la Défense de ne pas lancer un assaut rapide sur les grands centres urbains, y compris Kiev » afin d’éviter de lourdes pertes civiles.

Ces propos sont tenus alors que la quatrième session de pourparlers entre la Russie et l’Ukraine a débuté lundi dans la matinée par visioconférence.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Guiot Philippe, lundi 14 mars 2022, 18:33

    Il ne doit pas y avoir tellement de morts côté russe.... Avant le début de la "promenade de santé" des bataillons de "vp", le MI6 avait déclaré qu'ils trimballaient avec eux des crématoires mobiles pour faire disparaître les "indices compromettants" !

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 14 mars 2022, 17:04

    L'Ukraine ne tombera pas... même si elle venait a manquer de munitions : c'est cette détermination qui se lit sur tous les visages émaciés de ceux et celles qui ne se sentent déjà plus de ce monde : "Morituri te salutant" ...

  • Posté par Mahieu Claude, lundi 14 mars 2022, 15:54

    Quel homme délicat que ce poutine , qui pour préserver les civils , retient sa force de frappe . Un futur Prix Nobel de la Paix !!!!!!!!!!!!

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 14 mars 2022, 14:05

    En Russie instagram n'est supprimé que depuis aujourd'hui. Donc inutile pour les russes de dire qu'ils ne savent pas. Ils préfèrent se protéger et laisser mourir les ukrainiens que de se révolter contre le monstre qu'ils ont mis au pouvoir. C'est du "chacun pour soi".

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 14 mars 2022, 15:26

    Peut-être n'est-il pas facile de se révolter contre un oppresseur qui n'hésite pas à éliminer ses opposants ? Il est aisé de parler de courage quand le nôtre se limite à tapoter notre clavier, bien à l'abri chez nous, dans un forum où l'on peut dire à peu près n'importe quoi, infiltré par des personnes qui manient le dénigrement, l'agressivité, le mensonge, le défaitisme voulu, et j'en passe.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une