Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: l’ONU craint un effondrement du système alimentaire mondial

Le secrétaire général de l’ONU a mis en garde contre les répercussions de la guerre livrée par la Russie en Ukraine. « Cette guerre dépasse largement l’Ukraine. »

Temps de lecture: 2 min

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a mis en garde lundi contre les répercussions de la guerre livrée par la Russie en Ukraine, qui risquent de se traduire par « un ouragan de famines » dans de nombreux pays.

« L’Ukraine est en feu » et « le pays est en train d’être décimé sous les yeux du monde ». « Nous devons faire tout notre possible pour éviter un ouragan de famines et un effondrement du système alimentaire mondial », a-t-il déclaré à des médias à New York.

En raison du blocage de productions agricoles en Ukraine et Russie, la guerre devrait, dans ses répercussions, frapper « le plus durement les plus pauvres et semer les germes de l’instabilité politique et de troubles dans le monde entier », a souligné Antonio Guterres.

Une guerre qui dépasse l’Ukraine

« Cette guerre dépasse largement l’Ukraine », a-t-il aussi dit.

« Les prix des céréales ont déjà dépassé ceux du début du printemps arabe et des émeutes de la faim de 2007-2008 ». « L’indice mondial des prix des denrées alimentaires de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture basée à Rome) est à son plus haut niveau jamais enregistré », a-t-il précisé.

Au total, « 45 pays africains et pays les moins avancés importent au moins un tiers de leur blé d’Ukraine ou de Russie – 18 de ces pays en importent au moins 50 %. Cela comprend des pays comme le Burkina Faso, l’Egypte, la République Démocratique Du Congo, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et le Yémen », a indiqué le chef de l’ONU, en réclamant à nouveau un arrêt au plus vite des hostilités.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, lundi 14 mars 2022, 17:44

    Marx , Thierry Marx le cuisinier pourfend le low cost. Depuis longtemps, trop longtemps, la philosophie du toujours moins cher est imposée par les multinationales à notre économie tous secteurs confondus. Dès le début des années 70 Schumacher l'économiste dénonçait une économie découplée de l'homme. Son livre "Small is beautiful" s'appuyant sur la pensée bouddhiste , parfois un peu trop, demandait une économie à l'échelle de l'homme. Hélas depuis 50 ans elle l'est de moins en moins. Un exemple: la déforestation et l'abandon des cultures vivrières dans ces pays au bout du monde pour y cultiver de quoi produire un maximum d'huile de palme. Objectif bourrer les habitants occidentaux de produits dont on doute de moins en moins de leurs effets délétères.

  • Posté par lambert viviane, lundi 14 mars 2022, 17:31

    Dt aussi le Kenya qui n'aura pas de récolte en 2022 à cause chaleur exceptionnelles. Mais encore une fois, les pays de l'OTAN s'en foutent. Il faut arrêter les combat immédiatement pour sauver ce qui peut encore l'être.

  • Posté par Coppens Jean-pierre , lundi 14 mars 2022, 17:40

    Qu’est-ce que l’OTAN a à voir là dedans ? Ils ne sont ni agresseurs ni agressés. C’est plutôt à l’ONU de calmer les protagonistes pour éviter la catastrophe alimentaire qu’ils dénoncent.

  • Posté par lambert viviane, lundi 14 mars 2022, 17:31

    Dt aussi le Kenya qui n'aura pas de récolte en 2022 à cause chaleur exceptionnelles. Mais encore une fois, les pays de l'OTAN s'en foutent. Il faut arrêter les combat immédiatement pour sauver ce qui peut encore l'être.

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une