Accueil Économie

En magasins: «Le prix du pain risque de doubler dans les deux mois»

Les supermarchés rassurent : la flambée des cours du blé n’aura pas d’effet sur le ticket de caisse. Du moins à court terme. Mais pour les mois à venir, c’est l’incertitude et l’inquiétude qui guettent les consommateurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Rien à signaler, du moins à court terme. C’est, en résumé, ce que répondent les principaux acteurs de la grande distribution quand on les fait parler de la répercussion de l’envolée des cours du blé, liée à la guerre en Ukraine, sur les prix à la consommation. Et pour cause… « Nous sommes protégés par les contrats annuels avec nos fournisseurs, tant pour les prix que pour l’approvisionnement », explique Nathalie Roisin, porte-parole de Colruyt Group. Chez Aldi, Jason Sevestre avance le même argument. En conséquence, dit-il, « nous nous attendons à des prix stables et des volumes garantis ». Lidl enfonce le clou : « La situation par rapport aux prix est stable. Il n’y a pas d’augmentation à prévoir à court terme », selon Julien Wathieu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Mauer Marc, mardi 15 mars 2022, 6:31

    Dans ce pays, on mange sans compter, on jette … eh oui il y a une crise il va falloir faire des efforts, arbitrer des dépenses, se limiter.

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs