Accueil Sports Football Football à l'étranger

Guerre en Ukraine: le TAS refuse de suspendre les sanctions de l’UEFA contre le foot russe

Le TAS rejette la demande de la Russie de suspendre la décision de l’UEFA relative à son exclusion des compétitions internationales.

Temps de lecture: 2 min

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté mardi la demande de la Fédération russe de football (FUR) de suspendre les sanctions prises par l’UEFA contre les clubs et sélections russes en raison de l’invasion de l’Ukraine.

Les équipes russes demeurent donc exclues des compétitions européennes jusqu’à ce que le recours de la FUR soit tranché sur le fond, alors que la juridiction sportive promet une décision «d’ici la fin de la semaine» sur l’éventuelle suspension des sanctions prises par la Fifa.

Concrètement, le Spartak Moscou reste banni de la Ligue Europa — le club avait déjà annoncé se concentrer sur les échéances nationales -, et la sélection féminine écartée de l’Euro-2022 cet été en Angleterre, sauf décision finale dans l’intervalle.

Sur le fond, «la procédure d’arbitrage du TAS se poursuit. Les parties ne se sont pas mises d’accord sur une procédure accélérée et une audience n’a pas encore été fixée», précise la juridiction basée à Lausanne, sans livrer les motifs de sa décision.

Le 28 février, dans un communiqué commun, l’UEFA et la Fifa avaient décidé d’exclure les équipes russes des compétitions internationales en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, appliquant les recommandations du Comité international olympique.

Les instances du football avaient maintenu le mystère sur les motivations juridiques de cette décision, poussant la Fédération russe de football à répliquer la semaine dernière en saisissant la justice sportive.

L’UEFA avait seulement mentionné, dans une lettre à ses fédérations, ses «sérieuses inquiétudes sur la capacité à assurer la sécurité de tous», en raison de l’hostilité aux Russes de certaines fédérations et de l’opinion publique, et de la fermeture des espaces aériens.

Pour le foot russe, la sanction la plus retentissante demeure son exclusion par la Fifa de la course au Mondial-2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre), privant par avance la Sbornaïa des barrages qu’elle devait disputer fin mars.

Le TAS devra décider dans les prochains jours de maintenir ou suspendre cette sanction le temps de la procédure — une décision particulièrement épineuse puisque les adversaires des Russes refusent d’ores et déjà de les affronter.

Pour l’heure, la Fifa a directement qualifié la Pologne, qui aurait dû rencontrer la Russie, pour la finale des barrages face au vainqueur de la confrontation opposant la Suède à la République Tchèque.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb