Accueil

Les entreprises de travail adapté engagent à Namur et ailleurs en Wallonie (2)

Les entreprises de travail adapté (ETA) recrutent à Namur et ailleurs en Wallonie, ont indiqué mardi l'Agence pour une Vie de qualité (Aviq) et l'Office wallon de la Formation professionnelle et de l'Emploi (Forem), à l'occasion de la Journée mondiale du travail social. Le marché est en pleine expansion et de nouveaux candidats sont attendus.
Temps de lecture: 3 min

A l'heure actuelle, quelque 10.000 personnes travaillent pour des ETA, dont 82% en situation de handicap, selon la Fédération wallonne regroupant ces entreprises. En tout, on dénombre une cinquantaine d'ETA en Wallonie. Celles-ci ont recruté environ 100 personnes en février via le Forem, tout comme en janvier. A ce jour, ce sont également quelque 100 offres d'emploi qui sont proposées en la matière sur le site du Forem.

"Les ETA proposent leurs services dans de nombreux domaines", ont souligné l'Aviq et le Forem. "Pour les personnes en situation de handicap, le travail en ETA peut représenter une opportunité d'insertion sociale et d'épanouissement professionnel. Elles ont la possibilité de valoriser leurs compétences dans un environnement inclusif, avec un travail adapté."

L'Atelier, à Naninne, est l'une des neuf ETA actives en province de Namur. Fondée en 1963, cette société propose des services de sous-traitance dans quatre secteurs: le conditionnement alimentaire, le montage électromécanique, l'entretien des parcs et jardins, ainsi que le nettoyage des sols et des vitres.

En plein développement, cette ETA organise un jobday le 29 mars dans ses installations. Elle est à la recherche de 20 personnes pouvant remplir différentes fonctions en tant que brigadier, ouvrier ou chef d'équipe. En outre, les recrues pourront tester plusieurs métiers, de manière à ce que leur fonction soit la plus adaptée à leur profil, tout en assurant le développement de leurs compétences en aval.

Le Forem et l'Aviq seront également présents lors de ce jobday afin d'informer les candidats sur les conditions d'embauche et sur d'autres opportunités pour ceux qui ne seraient pas recrutés par L'Atelier.  

"Certains collaborateurs des ETA ignoraient avoir le profil pour ce type de structures avant d'y être embauchés", ont souligné le Forem et l'Aviq. "Les profils sont très variés. Il peut s'agir de personnes ayant un handicap mental, physique ou sensoriel, une maladie ou de victimes d'un accident de travail. Les ETA leur offrent, dans la mesure du possible, un poste adapté sur base de leurs aptitudes et de leurs difficultés de santé."

"A ce jour, on estime que seulement 35% des personnes en situation de handicap ont un emploi", a ajouté Lara Kotlar, porte-parole de l'Aviq. "Il y a donc encore un fort potentiel de développement pour les ETA. Cela, sans oublier les autres profils admissibles." 

En outre, il peut s'agir de personnes sorties de l'enseignement spécialisé et n'ayant pas d'expérience dans le monde du travail. Les plus de 45 ans ayant eu une période d'inactivité cumulée de plus de trois ans sont également éligibles sous certaines conditions.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une