Accueil Guerre en Ukraine

Jens Stoltenberg: «Des centaines de milliers de forces sont en alerte renforcée dans l’Otan»

L’Europe ne vit plus en paix : vers un renforcement de la posture de défense des Alliés. Nouvelle session de crise de l’Otan ce mercredi à Bruxelles, avant un sommet jeudi prochain et Joe Biden convié au sommet européen le même jour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Et de trois : l’Otan tient ce mercredi une nouvelle réunion de crise. Après un sommet en téléconférence au lendemain de l’invasion de l’Ukraine par les forces russes le 24 février, après la réunion des ministres des Affaires étrangères le 4 mars, c’est au tour des ministres de la Défense des 30 pays membres de l’Otan de se retrouver au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles. La séquence – pour le moins soutenue ! – de ces sessions extraordinaires se poursuit la semaine prochaine : un sommet sera organisé, nous dit-on, mardi à l’Otan, à la fin de la semaine prochaine en « présentiel », à l’occasion du déplacement du président des Etats-Unis en Allemagne et en Pologne, que la Maison-Blanche doit encore confirmer. Joe Biden est par ailleurs attendu en invité au sommet européen jeudi prochain, indique un responsable de l’UE.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par ADAM Jean-Victor, samedi 19 mars 2022, 10:38

    Face aux missiles hypersoniques, l'OTAN est à la traine. Des villes entières européennes seront détruites via ces missiles avec des têtes nucléaires comme Hiroshima/Nagazaki en 1945 ...

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 19 mars 2022, 12:45

    Oui ... et Moscou sera instantanément "vitrifiée" ! On reste dans ce vieil "équilibre de la terreur" que personne ne franchira. Rien de neuf , cher Adam ... et Eve ?

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 18 mars 2022, 13:53

    Il faut absolument que l'Otan et l'Europe se re-modernisent en matériel conventionnel, vu l'arsenal qu'il y a en face : la stratégie du "bobos" avec "fleurs aux fusils" a vécu .

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 18 mars 2022, 13:56

    Sans oublier notre indépendance stratégique (nouvelles centrales nucléaires; industrie; etc...).

  • Posté par Vanloo , mercredi 16 mars 2022, 17:14

    Pour les ignares, des échanges de tirs nucléaires réciproques généralisés c'est la destruction mutuelle assurée de toute la planète, il n'y aurait aucun gagnant. L'arsenal mondial atomique actuel est suffisant pour anéantir 4x notre monde. Les rares survivants aux tirs de premières et secondes frappes succomberaient aux radiations mortelles qui balayeraient avec les vents le monde entier. Pour info la demi vie du plutonium 239 matière première des coeurs des bombes atomiques est de 24.100 ans. Les meilleurs systèmes anti missiles ABM actuels seraient submergés par le nombre et intercepteraient 1 ogive sur 10 au grand maximum, le SS18 russe portée 10.000km transporte 10 têtes indépendantes et des leurres le Trident II américain portée 11.000km transporte lui 12 têtes et des leurres, avec une vitesse de rentrée de19. 000km/h. Quand à un éventuel refus d'obéir à un ordre de lancement de missiles c'est vraiment pure spéculation, enfin certains se raccrochent pour se rassurer à n'importe quel espoir aussi fallacieux soit il

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs