Accueil Société Enseignement

La réforme des rythmes scolaires adoptée, voici ce qui va changer

La rentrée scolaire 2022 commencera donc le lundi 29 août.

Temps de lecture: 1 min

La commission Education du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mardi soir la réforme du calendrier scolaire, laquelle s’appliquera bien dès la rentrée 2022.

À lire aussi La ministre de l’Education: «Il n’y a toujours pas une place par enfant»

Ce futur calendrier s’appuiera dorénavant sur une séquence de 7 (6 au minimum, 8 au maximum) semaines de cours, suivies par deux semaines de vacances, et ce tout au long de l’année.

Les congés de Toussaint et de Carnaval passeront en conséquence de une à deux semaines. Les vacances d’été, qui débutaient traditionnellement le 1er juillet pour s’achever au 31 août, seront elles rabotées à sept semaines.

Les classes débuteront dès la rentrée prochaine au dernier lundi d’août et s’achèveront toujours le premier vendredi de juillet.

La rentrée scolaire 2022 commencera donc le lundi 29 août.

L’opposition PTB, Les Engagés et DéFI, ont demandé à ce que cette réforme, qui va chambouler la vie de nombreuses familles, soit reportée à 2023, mais leurs amendements ont tous été repoussés par la majorité arc-en-ciel.

Les Engagés se sont en conséquence abstenus sur l’ensemble du texte, tandis que le PTB a lui voté contre.

Le texte devrait définitivement être approuvé en séance plénière dans 15 jours.

À lire aussi Voici les détails du nouveau calendrier scolaire

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, vendredi 18 mars 2022, 7:41

    Je suis ahuri par l’abus de langage autour de cette toute petite modification : on nous parle de cauchemar, de catastrophe… Cela en dit long sur les priorités des belges, ainsi que leur capacité à s’adapter.

  • Posté par Mauer Marc, vendredi 18 mars 2022, 7:41

    Je suis ahuri par l’abus de langage autour de cette toute petite modification : on nous parle de cauchemar, de catastrophe… Cela en dit long sur les priorités des belges, ainsi que leur capacité à s’adapter.

  • Posté par Meersman Olivier, mercredi 16 mars 2022, 7:22

    Les 'engagés' se sont donc abstenus, bref, ils ne s'engagent pas. Rien d'étonnant...

  • Posté par eric biltiau, mardi 15 mars 2022, 23:30

    Voila à nouveau une absurdité à la belge qui est prise uniquement du côté francophone sans mesures équivalentes côté flamand. Comment peut-on continuer à vouloir bêtement tout régionaliser dans ce pays?De nombreuses familles ont des enfants dans les deux régimes linguistiques et vont se retrouver avec de nouveaux problèmes pour les vacances entre autres.Au lieu de réformer la manière d'enseigner pour faire remonter le niveau et avoir les mêmes résultats qu'en flandre, nos politiciens ne trouvent rien d'autre que de prendre des initiatives bêtement politiciennes. Tout comme pour la santé, la mobilité, l'emploi, la justice entre autres, fédéraliser toutes ces matières seraient faire preuve d'adéquation politique.

  • Posté par Meersman Olivier, mercredi 16 mars 2022, 7:24

    Et après quelques années on verra que les francophones ont fait 'fausse' route. De nos jours les cours se terminent quasi chaque jour à 15h30, à mon époque on avait un ou deux jours par semaine des cours jusque 17h10 et deux autres jusque 16h20. Non seulement nous n'en sommes pas morts, mais cela ne nous a jamais traumatisé. Seulement voilà, on creuse déjà le lit des fainéants...

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une