Accueil Société

Les raisons pour lesquelles le ciel belge pourrait devenir orange ce mercredi (photos)

En France, le phénomène devrait durer jusqu’à jeudi. En Belgique, le phénomène « devrait atteindre notre région » ce mercredi.

Temps de lecture: 3 min

Des voitures orangées, des couloirs de métro poussiéreux, un horizon bouché et jaunâtre : une fine couche de sable venue du Sahara s’est abattue dans la nuit de lundi à mardi sur Madrid et une bonne partie de l’Espagne, avant de remonter vers la France.

Un phénomène fréquent dans le sud de l’Europe

Traversant les Pyrénées, les poussières sont principalement passées mardi sur l’ouest de la France, où le phénomène a été particulièrement visible par exemple à Bordeaux ou La Rochelle, selon Météo France, avant de se diriger vers le nord. Il devrait persister, bien que s’estompant, jusqu’à jeudi, ont indiqué les services météorologiques français. Un phénomène pas exceptionnel, mais « plus marquant par son ampleur géographique et sa durée de quelques jours ».

Ce phénomène météorologique, de forts vents chauds chargés de poussière de sable en provenance du désert du Sahara, est appelé en Espagne la « calima ». Il est assez fréquent notamment dans l’archipel des Canaries, situé au nord-ouest de l’Afrique.

Des tempêtes dans le désert du Sahara créent des rafales de vent à la surface du sol, qui lèvent des particules de sable et de poussière, a ainsi expliqué l’Agence météorologique nationale espagnole (Aemet) dans une vidéo publiée sur Twitter. Les particules les plus petites restent dans l’air à la faveur d’une différence de température entre l’air chaud en hauteur et le sol qui se refroidit tandis que les plus lourdes retombent, a détaillé l’Aemet. Le vent a ensuite emporté ces particules vers la péninsule ibérique, a conclu l’agence, qui n’exclut pas des « pluies de boue » en Espagne.

La qualité de l’air était mauvaise mardi matin dans les zones affectées : des stations situées à Madrid ou dans les villes de Ségovie ou Avila (centre) mesuraient une qualité de l’air « extrêmement défavorable ».

Espagne.
Espagne. - EPA.

Madrid, Espagne.
Madrid, Espagne. - Reuters.

Almeria, sud de l’Espagne.
Almeria, sud de l’Espagne. - EPA.

Quid de la France et de la Belgique ?

En France, le phénomène devrait durer jusqu’à jeudi, car le sable « est bloqué par un anticyclone sur la Grèce », a expliqué à des journalistes Marine Jeoffrion, de Météo France. Il touche « une bonne partie du pays » même si « le sud est moins impacté ».

Comme l’indiquait mardi l’Institut royal météorologique de Belgique (IRM), le nuage de poussière devrait atteindre notre pays ce mercredi soir. « Le service Cams (Copernicus Atmosphere Monitoring Service) surveille la poussière et le sable dans l’atmosphère. Selon leurs modèles, le nuage de poussière devrait atteindre notre région principalement demain. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lilien Raymond, mercredi 16 mars 2022, 14:05

    En cette journée où la météo nous annonçait, hier soir encore, un soleil radieux et des températures de l'ordre de 19°, si pas 20°, je n'ai vu depuis ce matin qu'un ciel gris terne virant progressivement au jaunâtre. Mon thermomètre extérieur peine à atteindre les 11°( j'habite Loncin, pas en Hautes Fagnes !). Bravo, la météo !

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 16 mars 2022, 11:15

    Encore un coup de Poutine...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko