Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: les images impressionnantes avant/après des villes bombardées

Temps de lecture: 2 min

Depuis vendredi, les combats ont gagné l’ouest de l’Ukraine et mardi, l’aéroport de la grande ville de Dnipro, restée relativement épargnée jusqu’ici, a été bombardé, avec des «destructions massives», selon son maire.

Les frappes russes se multiplient à Kiev, et la mairie a imposé un couvre-feu de 35 heures à partir de mardi soir dans la capitale ukrainienne qui vit un «moment dangereux et difficile», a annoncé le maire Vitali Klitschko.

kiev ok
10972178-016-GJ2K3S4V5.1

Une frappe russe visant la tour de télévision à Kiev, qui est située non loin d’un important mémorial aux victimes de la Shoah, a fait au moins cinq morts.

Tour TV ok
RTS5X0YP

La plupart des habitants d’Irpin, autrefois banlieue aisée de Kiev, ont fui les bombardements de l’armée russe. Mais quelques irréductibles refusent encore de quitter la ville.

irpin ok
RTS61CMJ

Dans cette localité située au nord-ouest de la capitale ukrainienne, les rues sont jonchées de décombres. Des missiles Grad ont éventré des immeubles résidentiels de grande hauteur, comme de modestes pavillons en brique et en bois.

irpin building
RTS5Y6M8

Les villes autour de Kiev sont également la cible des bombardements russes, comme ici, à Bila Tserkva.

Bila Tserkva
RTS612M6

A 60 km, au nord-ouest de Kiev, la ville de Borodyanka a été en grande partie détruite par les bombardements.

Borodyanka
RTS5YXRP

La ville de Kharkiv, située dans le nord-ouest, a été bombardée à de nombreuses reprises. Ici, le siège de l’administration régionale de Kharkiv.

kharap (2)
kharap (1)

Après une série d’échecs, faute de cessez-le-feu russo-ukrainien, les évacuations se sont accélérées à Marioupol, alors que dans la cité, les habitants manquent d’eau et de nourriture. De nombreux immeubles d’habitation ont été touchés.

Le bombardement russe la semaine dernière d’une maternité avait suscité un tollé international.

marioupol
RTS65XAP

L’aéroport de la grande ville de Dnipro – restée relativement épargnée jusqu’ici – a été bombardé mardi, avec des «destructions massives», selon son maire, qui n’a pas évoqué de victimes dans l’immédiat.

«Dans la nuit, l’ennemi a attaqué l’aéroport de Dnipro. Deux frappes. La piste de décollage et d’atterrissage a été détruite. Le terminal est endommagé. Destructions massives», écrit Valentin Reznitchenko, gouverneur de la région éponyme sur Telegram.

Samedi, Dnipro a été visée par des bombardements qui ont fait au moins un mort.

Une frappe lundi contre une tour de télévision près de Rivne a fait 19 morts et neuf blessés, selon les autorités locales.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par eric biltiau, mercredi 16 mars 2022, 15:21

    Que rajouter de plus en voyant ces images qui ne sont qu'une partie de tous les bombardements ou tirs de chars? Si au moins ce nauséabond Poutine visait les infrastructures militaires, mais non, il préfère lâchement s'attaquer aux civils sans défense.

  • Posté par Martin Roland, mercredi 16 mars 2022, 13:17

    ... pas la peine de mentionner QUI sont ceux qui paieront pour la reconstruction !

  • Posté par Martin Roland, mercredi 16 mars 2022, 19:37

    @ Bertrand: voilà une excellente info. !

  • Posté par Bertrand Christophe, mercredi 16 mars 2022, 14:56

    L 'équivalent de 300 milliards de $ de la banque centrale russe , en devises , ont été saisi et bloqués , hors de Russie

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une