Accueil Sports Tennis

Indian Wells: touché au pied, Rafael Nadal poursuit sa belle série face à Opelka et retrouvera Kyrgios en quarts (vidéo)

Malgré une blessure au pied, le Majorquin s’en est tout de même sorti face à l’Américain.

Temps de lecture: 3 min

Une montagne de 2,11 m nommée Reilly Opelka s’élevait face à Rafael Nadal, mais l’Espagnol n’est pas invaincu pour rien en 2022 et il l’a gravie sans trembler, mercredi, pour aller en quart de finale du Masters 1000 d’Indian Wells.

Le 4e mondial, solide dans les moments-clés du match, a assumé son statut de grand favori du tournoi, en s’imposant 7-6 (7/3), 7-6 (7/5) en 2h13.

Avec cette 18e victoire d’affilée, il fait mieux que Pete Sampras (1997) et Roger Federer (2018) qui en avaient remporté une de moins au cours de leur début de saison. Et s’il fait mieux que Novak Djokovic en 2013, également stoppé à 17, il demeure très loin du Serbe, qui avait remporté 26 succès de rang en 2020 et surtout 41 en 2011, record en la matière depuis le début de l’ère ATP en 1990.

Face à Opelka, un des plus gros serveurs du circuit, dont la première balle a atteint les 235 km/h dans cette rencontre, le Majorquin de 35 ans, qui se plaçait cinq, six mètres derrière la ligne de fond pour retourner, n’a eu qu’une possibilité de breaker au premier set. C’est finalement au jeu décisif qu’il a fait plier son adversaire, trahi par quatre grossières fautes directes consécutives.

Celui qui brigue un 4e titre d’affilée après l’ATP 250 de Melbourne, l’Open d’Australie et le tournoi d’Acapulco, a connu un léger passage à vide dans la seconde manche, commettant deux doubles fautes d’affilée et une erreur sur coup droit qui a offert à son adversaire un break pour mener 3-2.

Après sa qualification, l’athlète espagnal a dit espèré que son pied « tiendra le coup », avouant lutter contre une douleur un peu plus forte depuis deux jours.

À la question « avez-vous mal quand vous jouez vos matches ? », l’Espagnol, N.4 mondial, a répondu « Parfois, oui », après sa victoire 7-6 (7/3), 7-6 (7/5).

« Aujourd’hui, c’était couci-couça. Ça allait pas trop mal, puis au deuxième set, un peu moins bien. Mais j’ai été capable de continuer à courir jusqu’à la fin, non ? C’est toujours la même chose, en fait », a dit Nadal, qui ne cesse de répéter depuis son retour flamboyant en ce début d’année, après plus de quatre mois d’absence due à une intervention chirurgicale, que son pied gauche « ne sera jamais remis à 100 % ».

« Je ne mens pas. C’est vrai que ces deux derniers jours, le pied m’a un peu plus gêné. C’est quelque chose qui peut arriver. Je le sais. J’essaie juste d’être prêt et de rester positif parce que ça va être mon dernier tournoi sur dur. Après je vais retourner sur terre battue », a poursuivi Nadal, qui briguera à Roland-Garros un 14e sacre en juin.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb