Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: plus de trois millions de réfugiés, dont plus de 100.000 en 24 heures

L’Europe n’avait pas connu de flot aussi rapide de réfugiés depuis la Deuxième guerre mondiale.

Temps de lecture: 3 min

Plus de 100.000 réfugiés sont venus s’ajouter en 24 heures aux trois millions de personnes qui ont déjà fui l’Ukraine et les combats déclenchés par l’invasion de l’armée russe le 24 février, selon le décompte de l’ONU publié jeudi. L’ONU a également recensé environ deux millions de déplacés à l’intérieur du pays. La moitié des réfugiés sont des enfants.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) recensait exactement 3.169.897 réfugiés sur son site internet dédié vers 11H30 HB. Ce sont 106.802 de plus que lors du précédent pointage mercredi. Quelque 162.000 ressortissants de pays tiers ont fui l’Ukraine, a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) mercredi.

L’Europe n’avait pas connu de flot aussi rapide de réfugiés depuis la Deuxième guerre mondiale. Quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre, selon les premières prévisions de l’ONU.

Avant ce conflit, l’Ukraine était peuplée de plus de 37 millions de personnes dans les territoires contrôlés par Kiev – qui n’incluent donc pas la Crimée (sud) annexée par la Russie, ni les zones de l’Est sous contrôle des séparatistes pro-russes.

Les pays voisins

La Pologne accueille à elle seule plus de la moitié de tous les réfugiés qui ont fui depuis le début de l’invasion russe – environ six réfugiés sur 10. Depuis le 24 février, 1.916.445 personnes fuyant le conflit en Ukraine sont entrées en Pologne, selon le HCR. Les garde-frontières polonais ont relevé une baisse de 11 % des arrivées dans la journée de mercredi par rapport à la veille.

Avant cette crise, la Pologne abritait déjà environ 1,5 million d’Ukrainiens venus, pour la plupart, travailler dans ce pays membre de l’Union européenne.

Selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés, 491.409 personnes étaient en Roumanie, selon un décompte arrêté à la date du 16 mars. Comme pour la Moldavie, de nombreux réfugiés décident de poursuivre leur route une fois en sécurité. Après leur arrivée en Moldavie, petit pays de 2,6 millions d’habitants et l’un des plus pauvres d’Europe, une partie des réfugiés poursuivent leur route jusqu’en Roumanie ou en Hongrie, souvent pour retrouver de la famille.

Selon le HCR, 350.886 personnes sont entrées en Moldavie. La Hongrie a accueilli jusqu’à présent 282.611 personnes, selon des chiffres du HCR arrêtés au 16 mars. Le pays compte cinq postes-frontières avec l’Ukraine. Plusieurs villes frontalières, comme Zahony, ont aménagé des bâtiments publics en centres de secours, où des civils hongrois viennent proposer vivres ou assistance.

Selon le point actualisé du HCR arrêté au 16 mars, 228.844 personnes ayant fui l’Ukraine sont allées en Slovaquie. Le nombre de personnes ayant trouvé refuge en Russie s’élève à près de 168.858 à la date du 16 mars. Le HCR note aussi que, entre le 21 et le 23 février, 50.000 personnes sont passées des territoires séparatistes pro-russes de Donetsk et de Lougansk en Russie.

A la date du 16 mars, le Bélarus avait accueilli 2.127 personnes.

Le HCR a supprimé la rubrique concernant les autres pays européens et précise que pour les pays frontaliers de l’Ukraine qui font partie de l’espace Schengen (Hongrie, Pologne, Slovaquie), les chiffres présentés par le Haut Commissariat sont ceux des gens qui ont traversé la frontière et sont entrés dans le pays. Le HCR estime « qu’un grand nombre de personnes ont poursuivi leur chemin vers d’autres pays ».

De plus, l’organisation indique ne pas compter les gens originaires de pays limitrophes et qui quittent l’Ukraine pour rentrer chez eux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une