Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Vincent Kompany: «Que ce soit à Gand ou chez nous, nous n’envisageons que la victoire»

Anderlecht aura l’occasion de quasiment valider son ticket pour les PO1, dimanche, à Gand. L’entraîneur anderlechtois espère que ses Mauves confirmeront leur belle prestation du week-end dernier contre l’Antwerp.

Temps de lecture: 3 min

À un mois de leur grand rendez-vous au Heysel pour la finale de la coupe de Belgique, Gantois et Anderlechtois ont déjà rendez-vous dimanche pour une rencontre capitale. En cas de succès en bord de Lys, les Mauves relègueraient les Buffalos à six longueurs. Même un partage constituerait une très bonne affaire pour le RSCA.

Vincent Kompany en est conscient : pour ce qui sera déjà son 51e match de la saison, Gand vendra chèrement sa peau, à la Ghelamco Arena. « J’ai le sentiment que toutes les équipes du haut du tableau ont augmenté leur niveau ces derniers mois et, malgré notre belle période nous ne sommes d’ailleurs pas encore certains d’avoir notre ticket les PO1, note l’entraîneurs anderlechtois. Nous assisterons à un match entre deux très bonnes équipes dimanche. Deux équipes qui sont en forme. »

Le mentor des Bruxellois a suivi l’élimination des Gantois face au PAOK jeudi soir. « J’aurais espéré une qualification gantoise pour le football belge, assure-t-il. Malheureusement, les petits pays nous ont soit rattrapés soit dépassés. Mais les Gantois étaient largement plus forts. Aller à Gand ne sera pas simple. Ils sont solides et ont gagné à Bruges. Cela dit, nous ne pouvons pas nous concentrer sur les autres. Que ce soit à Gand ou à la maison, pour nous, ça reste le même état d’esprit et la même mission : gagner. On sait aussi ce dont nous sommes capables. »

Alors que beaucoup prédisent un combat tactique entre Vincent Kompany et Hein Vanhaezebrouck ce week-end, le premier calme le jeu. « Ce n’est que collectivement que nous pourrons espérer nous en sortir. N’oublions pas que Gand a l’équipe la plus expérimentée de Belgique. Je m’attends à tout sauf à un adversaire naïf. Malgré l’importance de l’enjeu (NDLR : en cas de défaite, Gand devrait sans doute faire une croix sur les PO1), les Gantois ne se laisseront pas gagner par les émotions. »

Cela fait sept matches d’affilée que le Sporting n’a plus gagné à Gand. « Mais toutes les séries sont faites pour s’arrêter un jour », sourit Kompany, qui retrouvera Vadis avec grand plaisir.

« Tout le monde sait que j’ai toujours été fan de lui, tant footballistiquement qu’humainement, avoue Vince the Prince. Je le connais depuis qu’il est tout petit, lorsqu’il s’amusait encore ici à Neerpede. Vadis est un super gars et un excellent joueur, très souvent décisif. »

Hoedt étant de retour de suspension, Anderlecht pourra compter sur l’ensemble de son noyau à l’exception de Delcroix et Debast, tous deux blessés. Ashimeru jouera quant à lui sous la menace d’une suspension contre Charleroi en cas de cinquième carte jaune.

« Mais, à ce stade-ci de la saison, impossible de mettre le frein à main et de calculer », coupe Kompany au sujet de son homme en forme.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Vidéo Felice Mazzu à Anderlecht: c’est fait!

Felice Mazzu est le nouvel entraîneur du RSCA, où il signera dans les prochaines heures un contrat à durée indéterminée. Un accord a été trouvé ce samedi matin et tout devrait être signé dimanche ou lundi au plus tard. Mazzu est le premier coach wallon de l’histoire anderlechtoise.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb