Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Bogdan Mykhaylichenko se confie sur la guerre en Ukraine: «Sans le football, ce serait vraiment insoutenable»

Le défenseur des Mauves est en contact permanent avec ses parents et toute sa famille, prisonniers de la guerre en Ukraine. Depuis la Belgique, le gaucher d’Anderlecht aide son pays et s’accroche au football pour ne pas sombrer psychologiquement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

C’est avec le drapeau ukrainien sur les épaules que Bogdan Mykhaylichenko (24 ans) et son agent Oleg Iachtchouk nous ont accueillis sur le parking du parc Astrid. Le bleu et le jaune ne les ont pas quittés tout au long d’une interview émotionnellement très forte. Iachtchouk s’est efforcé de traduire au mieux les propos de son poulain en dépit de son épuisement après des nuits entières d’insomnies. À fleur de peau. « Je suis épuisé », avoue-t-il. « Contrairement à Bogdan, je n’ai plus la chance de pouvoir évacuer toute mon angoisse sur le terrain. »

Bogdan, il a fallu insister pour que vous acceptiez cette interview. Était-ce par pudeur ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs