Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: le plan d’action «Défense» de l’Union européenne galvanisé par le retour de la guerre en Europe

L’UE va se doter d’une « boussole stratégique » en matière de défense et sécurité. Le projet a été revu et musclé à la lumière de l’offensive russe. L’ambition : protection à l’intérieur et capacité de projection à l’extérieur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

C’est un « guide pour l’action », censé « booster » l’Europe de la Défense. Un document programmatique, dont la mise en œuvre… aurait pu laisser à désirer, diraient les sceptiques. La guerre lancée par la Russie pourrait en décider autrement. « Nous avons été percutés par l’agression russe en Ukraine ! », note un diplomate européen. Voilà qui rend ce travail conceptuel « d’autant plus opportun et nécessaire », assène un responsable de l’UE.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Frissen JM, dimanche 20 mars 2022, 9:45

    @M. Wulstecke. Ce que je voulais démontrer c'est qu'au début des années Poutine, il y a eu une volonté européenne de travailler avec la Russie, ce que JM Staquet nie en mettant en avant, au contraire, que notre seul but était de "l'humilier". Si on avait voulu l'humilier on l'aurait fait en 1992 quand tout était rouillé et le pouvoir à ramasser dans un pays en ruine. Bien sûr l'UE a ensuite été obligée de prendre de la distance avec un régime de plus en plus en opposition avec ses valeurs démocratiques et libérales. Mais j'imagine que pour les défenseurs de la Russie, il aurait fallu que l'UE s'adapte à l'autocratie de Poutine...

  • Posté par Frissen JM, samedi 19 mars 2022, 13:27

    Le mensonge éhonté étant la marque de fabrique de toute la propagande russe de ces dernières années, il n'est pas étonnant de la lire sur nos forums du matin au Soir... Un flot de mensonges réitérés sans la moindre retenue. Ainsi la Russie n'a pas reconnu avoir violé le droit international et l'intégrité du territoire en annexant la Crimée ; elle n'a pas reconnu avoir fomenté l'éclatement de l'Ukraine via son soutien à des séparatistes pro-russes dans l'est du pays, alors qu'elle avait noyé dans le sang la Tchétchénie à l'époque où celle-ci souhaitait proclamer son indépendance, au nom de sa propre "intégrité territoriale" ; elle n'a pas reconnu avoir transporté le lance-missiles Buk sur le territoire du Donbass et avoir abattu l'avion civil MH-17 de la Malaysia Airlines en juillet 2014 ; elle n'a pas reconnu que les révolutions citoyennes en Géorgie (en 2003) et en Ukraine (en 2004 et 2013-2014) reflétaient le désir des peuples géorgien et ukrainien d'adopter les valeurs européennes et de se débarrasser définitivement du carcan du passé soviétique (elle accuse simplement les USA de les avoir fomentées) ; elle n'a pas reconnu avoir - de facto - annexé 20% du territoire géorgien ; elle n'a pas reconnu avoir empoisonné au polonium le transfuge Alexandre Litvinenko en 2006, pas plus qu'elle n'a reconnu avoir empoisonné, en 2018, Sergeï Skripal, ancien officier russe du renseignement militaire et agent secret britannique, ainsi que sa fille ; elle nie avoir empoisonné plus récemment l'opposant Navalny ; elle n'a pas reconnu avoir essayé d'influencer l'issue de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, celle des législatives allemandes ou d'avoir interféré dans le réferndum sur le Brexit. Aujourd'hui, elle nie s'attaquer à des populations civiles innocentes comme elle niera vouloir affamer les habitants de Marioupol. Le régime poutinien, en s'appuyant sur le matraquage médiatique constant arrive à imposer à la population russe une "réalité parallèle" : celle d'un pays victime qui se bat héroïquement pour ne pas céder devant l'assaut des ennemis, en puisant sa force dans le passé héroïque de la Patrie. La Russie a raison puisqu'elle a vaincu le plus grand fléau du siècle dernier - le nazisme - mais aussi parce que simplement bien réarmée, elle peut détruire n'importe quel adversaire peu importe le prix : Poutine l'a dit dès la Conférence de Munich en février 2007 où il prononçait un discours de retour à la guerre froide. Lui restait à se réarmer et à tester ses armes. Le discours d'enfumage qui consiste à trouver sans cesse des "justifications" bidons à la politique de Poutine qui aurait été "abandonné" par les Occidentaux -alors qu'il ne voulait et n'a jamais voulu de la démocratie, de l'Etat de droit et de la collaboration avec des régimes pour lesquels il n'a que de la détestation - relève du trolling et des fake news dont certains ici se sont révélés être des agents. Il y en a qui sont payés. D'autres, plus bêtes, le font gratuitement.

  • Posté par Frissen JM, samedi 19 mars 2022, 17:06

    Je préfère être un "imbécile" ayant lu Fukuyama il y a 30 ans et avoir espéré qu'il ait raison - même s'il s'est trompé - en défendant une société ouverte, tolérante et démocratique à un frustré qui invente des vérités qui n'existent que dans son petit cerveau malade et tente de réécrire l'histoire sur n'importe quel sujet en trollant ses idioties du matin au soir. Vous vous étonnez de vous faire insulter mais votre discours litanique est truffé d'approximations et d'idées personnelles qui n'ont absolument rien à voir avec la réalité. Ici encore vous ressortez Fukuyama au lieu de répondre intelligemment aux FAITS que je vous mets sous le nez et qui vous dérangent. Donc vous louvoyez et vous détournez la conversation comme d'habitude lorsque les FAITS vous confondent. Non seulement vous êtes un petit monsieur mais vous êtes un imbécile de la pire espèce, celle de ceux qui sont incapables de se remettre en question.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 19 mars 2022, 14:28

    Poutine l’a dit en 2007… et les imbéciles qui lisaient Fukuyama ont continué leur petit business en se gaussant. Maintenant, il ne leur reste plus qu’à traquer le troll russe sur les forums pour s’imaginer que leur déroute va se transformer en éclatante victoire. Triste destin. Qui les obligeait à être si bêtes? Personne.

  • Posté par Frissen JM, samedi 19 mars 2022, 11:34

    Pour ceux qui continuent à croire en cette légende "d'exclusion" plutôt que "d'inclusion" de la Russie et son isolement par les méchants européens (si vous ne croyez pas celle-là on vous en trouvera d'autres pour justifier l'injustifiable) : https://www.ifri.org/sites/default/files/atoms/files/rmc_gomart_xp.pdf

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs