Accueil Guerre en Ukraine

Sammy Mahdi: «Jusqu’ici, 88% des logements pour les Ukrainiens ont été proposés par les citoyens»

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration presse communes et Régions d’agir pour augmenter, d’urgence, l’offre. Jusqu’ici, près d’un tiers des réfugiés sont des enfants de moins douze ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La Belgique se prépare à accueillir 200.000 réfugiés ukrainiens… Un défi majeur, singulièrement en termes de logements. Sammy Mahdi (CD&V), secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, insiste sur l’urgence et l’ampleur de la tâche.

Quelle est l’ampleur des besoins ?

Ce n’est pas pour rien que j’ai évoqué le chiffre de 200.000 réfugiés en Belgique, pour que tout le monde soit bien attentif à l’ampleur du défi à relever. S’il y a entre 4 et 7 millions de personnes qui fuient l’Ukraine en prenant la répartition pour la Belgique, on arrive à 200.000. Il faut s’y préparer. Les Régions ont un rôle important à jouer pour garantir qu’il y ait assez de logements. Il faut se préparer au pire pour arriver au mieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par dams jean-marie, samedi 19 mars 2022, 11:13

    Eh oui au plus il y a de ministres au plus cela complique mais met en évidence qu'il faut supprimer 5 gouvernements de la lasagne !

  • Posté par Usual Suspect, samedi 19 mars 2022, 10:59

    Dans le centre de réfugiés de ma commune, il y a 4 fois plus d'hommes que de femmes, tous et toutes non européens, et les femmes portent pour la plupart le voile. C'est intolérable que nos centre pour réfugiées soient occupés par ces gens qui vont tout faire pour rester en Europe sans jamais s'y intégrer. Ce sont des envahisseurs, des parasites car ils nous haïssent, ils haïssent nos mœurs, notre culture et notre mode de vie. Le président Algérien Boumedienne aurait prononcé à l'ONU en 1974 (il y a presque 50 ans) : "Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère sud pour aller dans l'hémisphère nord. Et ils n'iront pas là-bas en tant qu'amis. Parce qu'ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire". Prononcée ou pas prononcée, cette prophétie est en train de se réaliser, jour après jour, depuis près de 50 ans...

  • Posté par Arcus Dan, samedi 19 mars 2022, 10:43

    Je pense qu’on a pas bien compris mon commentaire. J’ai bien mentionné que la logique est correcte! C’est logique d’auprès nos standards culturels d’accepter plus facilement des émigrants provenant des cultures similaires au nôtre. Plus facile d’intégrer et avec beaucoup moins des soucis liés aux idéologies, religions etc. Mais est-ce celle-là moralement correct? Moi personnellement je suis un émigré roumain et gay. Je sais très bien ce que c’est d’être étiqueté comme « git.ns » ou « p.te roumain » et discriminé même a l’intérieur de la communauté gay. Des jeunes hommes musulmans m’on craché dessous au métro Bruxellois car je portais des lunettes jaune et m’on traité de « pu..ain de p.de ». Pourtant toutes les travailleurs qui ramassent mes poubelles, qui nettoies les rues, qui conduisent nos bus etc sont des hommes musulmans. Est-ce moralement correct de traiter les hommes provenant des cultures très différentes de nôtres autrement que les femmes ou les enfants? Ou les étiquettes tous juste parce que on a eu une ou deux mauvaises expériences avec un ou deux individus ? Et dans une situation ou une guerre généralisée plane au dessus des nos têtes et la possibilité qu’on se retrouve nous mêmes réfugiés dans des pays de l’Afrique ou orientales, comment seront nous traités ? Comment seront nous capables de s’intégrer et de respecter la culture locale? Je pense que le sujet de la « moralité » est très complexe pour trancher noir ou blanc. Et la réflexion, comme le débat dois toujours rester constructif envers une société libre, tolérante et basée sur de valeurs qui se sont prouvées efficaces à travers le temps. D’ailleurs tenez vous bien compte que cette guerre est plus une guerre d’idéologie et des valeurs morales ou l’agresseur se base justement sur un discours contre la tolérance et l’égalité. Oui, il y as beaucoup d’apparente naïveté dans les politiques d’intégration de la gauche libérale, mais faisons la différence entre des politiques avec une agenda électorale et nos capacités de discernement entre le bien et le mal, entre la réalité et l’image de la réalité créée par la mass-media et rappelons nous ce que veut dire « humanité », empathie, compassion envers toutes les hêtres humains!

  • Posté par collin liliane, samedi 19 mars 2022, 13:11

    "L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête." (Pascal)

  • Posté par collin liliane, samedi 19 mars 2022, 11:24

    "Et dans une situation ou une guerre généralisée plane au dessus des nos têtes et la possibilité qu’on se retrouve nous mêmes réfugiés dans des pays de l’Afrique ou orientales, comment seront nous traités ?" Il ne viendrait jamais à l'esprit d'un Occidental d'aller se réfugier en Afrique ou en Orient. Et il est certain qu'il y serait infiniment moins bien reçu que les réfugiés ne le sont chez nous.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs