Accueil Opinions Éditos

Un accord sauve-qui-peut

On saisit surtout que l’urgence n’est pas aux grandes envolées vertes mais au pragmatisme.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Un accord historique ? Le pacte énergétique du futur ?

La forme déjà n’y était pas. Un « truc » qu’on vous balance (quasiment exclusivement en néerlandais) un vendredi soir tard, avec pour seuls témoins le Premier ministre et la ministre en charge, associée au patron d’Elia qui devait bien être là pour accompagner une déculottée qu’il a nourrie : il n’y a pas à dire, cela ne donne pas dans l’historique. Quant au fond, on cherche le tournant majeur, la grande révolution. On cherche aussi les 8 milliards d’investissements dans le « renouvelable & Co » dont certains dans le clan vert avaient fait grand cas avant le Conseil des ministres, et qui ont fait pschitt lors de la conférence de presse sinistre qui a suivi les décisions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs