Accueil Monde Asie-Pacifique

Coronavirus: la Chine enregistre ses deux premiers morts depuis plus d’un an

Des dizaines de millions de personnes sont actuellement confinées chez elles à travers la Chine et les autorités se sont efforcées de libérer des lits d’hôpitaux, craignant que l’épidémie ne mette le système de santé sous grande tension.

Temps de lecture: 3 min

La Chine continentale a enregistré ses deux premiers morts du covid-19 depuis plus d’un an, a annoncé samedi la Commission nationale de la Santé, au moment où le pays subit sa plus grande recrudescence de coronavirus depuis le début de la pandémie.

Ces décès, intervenus dans la province de Jilin au nord-est du pays, sont les premiers depuis le 26 janvier 2021 en Chine continentale -hors Hong Kong et Macao- et portent le bilan de la pandémie en Chine continentale à 4.638 morts.

Les autorités ont enregistré samedi 4.051 nouvelles infections à travers le pays et 4.365 la veille.

Le pays, où les premiers cas de coronavirus sont apparus fin 2019, a ensuite gardé l’épidémie sous contrôle grâce à un contrôle strict des frontières, de longues quarantaines et des confinements ciblés.

Mais le variant omicron, hautement contagieux, est venu menacer cette stratégie, obligeant les autorités à confiner des villes comme le centre technologique Shenzhen et ses 17,5 millions d’habitants dans le sud de la Chine.

La deuxième économie du monde, qui enregistrait moins de 100 cas par jour il y a encore trois semaines, annonce plus d’un millier de nouvelles infections quotidiennes depuis une semaine.

Stratégie dite « zéro-covid »

Le président Xi Jinping a assuré jeudi que le gouvernement « s’en tient » à la stratégie dite « zéro-covid », selon la télévision publique.

« Nous devons toujours mettre au premier plan les gens et leur vie, nous en tenir […] à la politique du zéro covid, et enrayer au plus vite la propagation de l’épidémie », a-t-il ordonné.

Des dizaines de millions de personnes sont actuellement confinées chez elles à travers le pays et les autorités se sont efforcées de libérer des lits d’hôpitaux, craignant que l’épidémie ne mette le système de santé sous grande tension.

Pékin a fait de son faible taux de mortalité un argument politique, assurant que cela démontrait la puissance de son modèle de gouvernance.

La province de Jilin, qui a rapporté des milliers de cas la semaine passée, a construit huit hôpitaux temporaires et deux centres de quarantaines pour gérer l’épidémie.

Des médias publics ont diffusé des images montrant des dizaines de grues assemblant des installations médicales temporaires à Jilin, qui compte seulement 23.000 lits d’hôpitaux pour 24 millions d’habitants.

Les autorités ont aussi annoncé que les malades présentant des symptômes bénins peuvent être isolés dans des centres de quarantaines et non plus forcément dans des hôpitaux spécialisés.

Hong Kong, région chinoise semi-autonome, subit aussi la vague de coronavirus la plus importante depuis le début de la pandémie, enregistrant plus de 200 décès chaque jour, soit plus de 5.000 depuis le début de l’année.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Mareschal Bertrand, samedi 19 mars 2022, 11:23

    4638 morts ? Le site de Johns Hopkins annonce aujourd'hui 10037 morts, nombre en augmentation rapide.

Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une