Accueil Société

Les personnes d’origine subsaharienne sont les plus discriminées sur le marché de l’emploi

Les personnes afrodescendantes sont souvent les plus défavorisées sur le marché du travail, avec un taux d’inactivité plus fort et des déciles salariaux plus bas. Et de longues études semblent apporter moins d’avantages à ce groupe en termes d’emploi et de salaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

La mort de George Floyd et les manifestations Black Lives Matter ont mis plus que jamais les inégalités et discriminations au cœur des préoccupations. Si, de manière générale, les personnes d’origine étrangère occupent une position moins favorable sur le marché du travail, le rapport d’Unia sur les discriminations des personnes afrodescendantes en Belgique, publié ce lundi, révèle que celles-ci, et plus particulièrement les personnes d’origine subsaharienne, sont confrontées à des problèmes structurels : taux de chômage élevé, grand nombre de chômeurs de longue durée et des difficultés d’insertion.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 23 mars 2022, 13:53

    Ras-le-bol de tout ce "progressisme" dogmatique, égalitariste et aveugle, qui refuse de voir les réalités objectives et veut s'ériger en juge de toutes choses.

  • Posté par D Marc, mercredi 23 mars 2022, 9:19

    Le machin Unia ferait mieux de se demander pourquoi un employeur préfère un candidat plutôt qu'un autre. Ce n'est pas une couleur de peau mais l'expérience du recrutement.

  • Posté par Constant Depiereux, mardi 22 mars 2022, 21:30

    D'expérience personnelle, des étudiants cumulant plusieurs diplômes ont a mes yeux de nombreux désavantages : * des étudiants de plus de 30 ans sans la moindre expérience professionnelle recherchent souvent des emploi qualifiés correspondant à leur formation pour laquelle leur inexpérience les disqualifient automatiquement * malgré leurs diplômes, leur maîtrise de la langue est trop souvent approximative; * beaucoup ont charge de famille, parfois restée au pays. A ce titre leur stabilité professionnelle est un facteur d'incertitude... * leur connaissance du marché de l'emploi en Belgique est souvent lacunaire et renforcée par un statut d'étudiant ne leur permettantd'accéder aux ressources du Forem... * beaucoup d'entre-nous, dont je suis peut-être inconsciemment, pratiquent à leur égard un racisme ordinaire...

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 22 mars 2022, 17:50

    Peut-être que se poser la question des raisons de leur venue permettrait de constater que pour la plupart une vie certes matériellement plus facile et peu exigeante sur le plan de l'activité est un levier non négligeable. Les enquêtes effectuées sur ces populations d'origine subsaharienne montrent que seules les femmes y sont très actives , ce sont elles qui se dévouent corps et âme pour assurer la subsistance de la nombreuse famille pendant que trop souvent les hommes discutaillent à longueur de journée et ne se bougent que pour se rendre à la mosquée. Mais quand l'aveuglement est la règle et qu'on refuse de voir la réalité, on lance à la figure des employeurs le brandon du racisme sans se soucier le moins du monde des réelles motivations et compétences du demandeur.

  • Posté par dams jean-marie, mardi 22 mars 2022, 9:10

    Ces attaques continuelles d'Unia et autres trucs machins du même moule sont contre productives à force de taper aveuglement sur le même clou! Ce qui a pour conséquence la méfiance envers ces personnes ! Une lettre de motivation et un entretien dévoilent et orientent l'employeur dans sa décision ! Ce dernier est à la recherche d'une personne ayant le profil le plus proche pour la fonction , les états d'âme n'en font pas partie.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs