Accueil Société

«Carnage au carnaval», «Ils voulaient juste faire la fête»: la presse belge secouée après le drame à Strépy-Bracquegnies

Entre émotion, incompréhension et dénonciation de la vitesse du véhicule, la presse belge est secouée après le drame de Strépy-Bracquegnies.

Temps de lecture: 2 min

Le carnaval de Stépy-Bracquegnies a viré au drame ce dimanche, lorsqu’une voiture a foncé sur la foule qui se rassemblait pour le ramassage des Gilles. Le bilan provisoire de 6 morts, 26 blessés et 10 blessés graves a attristé la presse, qui s’interroge sur les circonstances de cet acte.

« L’émotion et l’incompréhension à Strépy-Bracquegnies » titre Le Soir ce lundi. « La course folle d’un automobiliste dans un cortège carnavalesque, hier à l’aube près de La Louvière, a semé l’effroi. »

« Drame à Strépy-Bracquegnies », écrit La Libre Belgique, qui insiste sur « de nombreuses questions sans réponse ».

UneLibreCapture

C’est à certaines de ces questions que La Capitale tente d’apporter des réponses. Après avoir titré sa Une « Le chauffard fou sème la mort ! », le journal populaire continue. « Alcool, drogue, bagnoles, sorties nocturnes en boîtes de nuit : notre enquête sur Paolo et Nino, les deux cousins louviérois qui ont foncé sur la foule. »

UneCapCapture

Het Laatste Niews lui emboîte le pas. « Ils rentraient de boîte de nuit et roulaient beaucoup trop vite. », affirme le quotidien populaire flamand. « Un fou de vitesse qui rentre de dancing en roulant à tombeau ouvert avec sa BMW a causé un drame. »

UneHLNCapture

Het Nieuwsblad renfonce le clou. « Le diable de la vitesse cause un drame au début du carnaval ».

UneNieuwsbladCapture

L’Avenir est dans un registre plus émotionnel. Sous son titre « Carnage au carnaval », le quotidien régional s’émeut.« L’émotion est vive après le drame qui a touché le centre de Strépy-Bracquegnies, dimanche, vers 5h du matin. L’enquête devra déterminer pourquoi le conducteur et son passager n’ont pas pu éviter le groupe de gilles et leurs accompagnants qui entamaient la journée du carnaval. »

UneAvenirCapture

Le journal flamand De Morgen titre aussi sur l’émotion des personnes présentes lors du drame. « Je les connais toutes, les victimes. C’est une catastrophe. », rapporte le quotidien.

DeMorgenCapture

« Ils voulaient juste faire la fête », titre la Dernière Heure. Selon leurs informations, c’est « un conflit familial [qui est] à l’origine de l’horreur commise par Paolo et Nino ».

UneDHCapture

Et De Standaard de conclure sombrement : « Quand le carnaval se transforme en cortège funèbre ».

DSCapture

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 21 mars 2022, 12:41

    Voila qui aide sans doute à démontrer en quoi les boîtes de nuit sont indispensables au maintien de la santé mentale ...

  • Posté par massacry olivier, lundi 21 mars 2022, 21:16

    Ne serait-il pas plus simple de condamner l'alcool au volant, ou est-ce aussi une pensée trop < citoyenne> ?

  • Posté par Raspe Eric, lundi 21 mars 2022, 19:56

    Vraiment moriaux, quelle défense lamentable. Suffit de lire vos délires sur curieuzenair et à propos de la politique énergétique pour vous ranger immédiatement et irréversiblement dans le camp des ernote, peeters, adolfeke, dedecker et autre vignreon. Que vous êtes pathétique.

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 21 mars 2022, 16:24

    Raspe. Méfiez-vous de ne pas vouer aux gémonies tous ceux qui, à un moment ou l'autre, ne pense comme vous ni de scinder le monde en deux camps, le "bon" et le "mauvais". Ceci étant, le "plaisir de conduire" dont vous parlez n'existe pas (ou plus depuis bien longtemps) et n'est, évidemment, pas l'enjeu. L'enjeu, j'en parle sous d'autres articles sur le même sujet (ce n'est pas ce qui manque dans Le Soir depuis 2 jours ...). En gros, il s'agit de cette instrumentalisation de la science par ceux qui croient pouvoir en distinguer une "citoyenne" de l'autre qui ne le serait pas tout en cachant leur tempérament de dictateur derrière un rideau de fumée verte ...

  • Posté par Raspe Eric, lundi 21 mars 2022, 13:36

    Quel contraste, moriaux, avec votre autre production de ce jour en réponse à l'article https://www.lesoir.be/431173/article/2022-03-20/curieuzenair-pour-elke-van-den-brandt-et-alain-maron-le-combat-pour-la-qualite Posté par Moriaux Raymond, aujourd'hui 08:56 Le "combat" n'est "social" qu'en apparence et l'air "pur" n'est qu'un des paravents qui doit masquer l'intolérable discrimination des personnes qui se déplacent en voiture. La promotion des modes de déplacement les moins onéreux et l'interdiction larvée des autres en est un autre. Je ne crois pas avoir connu dans l’histoire récente de notre pays de mouvement aussi clairement destiné à nuire à une catégorie précise de citoyens. Détenir un véhicule (et, naturellement, s’en servir) semble désormais constituer une infraction en soi, dont les taxes diverses et les multiples restrictions d’usage ne seraient finalement que les amendes. Et j’en ai marre de ça. Comme j’en ai marre de la complète mutité des autres détenteurs de l’autorité et même du pouvoir, tellement incapables d’empêcher les excès de leurs partenaires chlorochromes qu’ils finissent par en devenir les complices.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko