Accueil Société

Drame à Strépy-Bracquegnies: ce que l’on sait des blessés (vidéo)

Des informations sont sorties concernant les dix personnes en soins intensifs. Une aide est aussi assurée pour les personnes souffrant d’un choc émotionnel.

Temps de lecture: 2 min

Les dix personnes plus gravement blessées sont encore soignées aux soins attentifs. Leur état est stable, ce qui est rassurant. Les dix blessés graves ont été répartis dans différents hôpitaux de la région.

Les autres personnes hôpitalisées avaient principalement des fractures et des chocs émotionnels. Elles ont rapidement pu rentrer chez elles.

En cas de contrecoups plus tardifs, les personnes peuvent se tourner vers la commune de Strépy-Bracquegnies qui a mis en place une assistance aux victimes. Les urgences sont également disposées à les accueillir.

Le conducteur présumé négatif à l’éthylotest

S’il est maintenant avéré que les deux hommes revenaient d’une soirée festive dans une discothèque – comme cela a pu être documenté au travers de publications laissées par ces derniers sur les réseaux sociaux – la thèse selon laquelle le chauffeur de la voiture aurait conduit sous influence n’est pas encore avérée. D’après une information de la DH, ce dernier a même passé un éthylotest et un test salivaire au moment de son arrestation, lesquels se sont révélés négatifs.

Si à ce stade, le procureur de Mons Christian Henri déclare ne pas avoir été informé de cet élément de l’enquête, le procureur général de Mons Ignacio de la Serna confirme quant à lui bien cette information. « Effectivement, pour le conducteur présumé, et je dis bien présumé car il faut encore s’assurer que c’est bien lui (qui était derrière le volant, NDLR), c’est négatif. Mais je dis bien qu’il s’agit du test qui a été fait » nous explique-t-il.

« Maintenant, il y a une prise de sang qui a aussi été faite, pour laquelle on n’a pas encore les résultats. La prise de sang est plus précise pour tout ce qui concerne les drogues. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Klein Caroline, lundi 21 mars 2022, 16:11

    "Elles ont rapidement pu rentré chez elles." --> rentrER !

Sur le même sujet

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko